Ça chauffe au PDS…Les libéraux donnent un ultimatum à Karim

Ça passe ou ça casse…

« Ou Karim Wade rentre au Sénégal…Ou les libéraux se choisissent un autre leader pour les Législatives de 2017 et un candidat pour la présidentielle de 2019 ». Une phrase qui résume le sentiment partagé par des libéraux contactés au siège du PDS sur la VDN.

Karim Wade, exilé au Qatar depuis sa sortie de prison le 24 juin dernier, a du pain sur la planche. Les libéraux veulent qu’il rentre pour assumer son rôle de leader sinon…Il le dégomme.

Le Sénégalo-français exilé au Qatar doit revoir sa copie. S’il passe son temps à appeler les karimistes et ignorer les militants libéraux, Karim Wade doit savoir que son salut ne passera que par ces militants qu’il relègue au second plan.

Et les militants donnent un ultimatum à Karim : « Karim Wade doit rentrer au Sénégal sinon il rend le tablier. Il n’est pas le seul à pouvoir représenter le PDS. Nous avons soutenu Abdoulaye Wade pendant 26 ans avant d’avoir le pouvoir parce qu’il était présent pendant toutes les batailles. Aujourd’hui Karim est notre candidat à la présidentielle. Et nous sommes à moins d’un an des Législatives et il n’est pas au Sénégal. Ni lui, ni le secrétaire général national. Comment pouvons-nous espérer avoir des députés si ceux qui nous dirigent sont à l’extérieur ? » nous dit un libéral dans son bureau au siège du parti.

Une autre militante libérale des parcelles Assainies rencontrée dans la cour, abonde dans le même sens : « Karim a été choisi comme candidat du parti pour la présidentielle et il doit venir être la tête de liste du Parti aux législatives. S’il ne vient pas ce sera la catastrophe et on n’a pas de leader aussi charismatique que lui…Il doit venir maintenant sinon le parti est foutu »…

Propos recueillis par Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com