Le leader du Grand parti continue de faire bonne impression au sein du landerneau politique. Son mandat de coordonnateur du Front pour la défense du Sénégal/Manko Watu Senegaal y est certainement pour beaucoup. En tout cas, son leadership ne fait plus aucun doute. Ainsi, il n’est guère surprenant que l’ancien ministre chargé des affaires religieuses sous Wade décide de cheminer désormais avec lui.

D’ailleurs, M. Ndiaye l’a lui-même reconnu. « Faisant preuve d’un patriotisme avéré, d’une détermination sans failles, mais surtout d’une lucidité rassurante, le tout nouveau coordonnateur de Mankoo Wattu Senegal finit par convaincre ses pairs, au sein de la Conférence des leaders, qui n’ont pas hésité à réviser les statuts du Front pour lui prolonger son mandat d’un mois à une période irrévocable de trois mois. En plus des qualités de manager et d’homme de consensus et de loyauté dont M. Gakou a fait preuve, il y a la discipline et la solidarité exemplaires qui règnent au sein du Grand Parti, tant aux niveaux des hommes, des femmes que de la structure des cadres. Ce constat largement partagé a été, pour ainsi dire, déterminant  dans mon choix  de rejoindre  le Grand Parti, publiquement exprimé, depuis le mercredi 8 février 2017, via une interview dans un quotidien de la place ».

Dès lors, c’est le Parti démocratique sénégalais qui perd un grand allié. Même si le poids politique de Bamba Ndiaye est difficile à évaluer, il est un grand orateur et est toujours au devant de la scène pour défendre les principes auxquels il croit. Cela peut être un bonus pour Gakou qui continue ainsi à se frayer un chemin dans la cour des grands.

PARTAGER