Baldé vole au secours d’Aliou Sall : « Il a été choisi par les textes et non parce qu’il est le frère du Président »

La présidence de l’Union des associations d’élus locaux (Uael) doit revenir au Président de l’Association des maires du Sénégal (Ams) ou au Président de l’Association des départements du Sénégal (Ads), précise le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, ancien président de l’Ams. “Aliou Sall n’a pas été président (de l’Uael) parce qu’il est le frère du Président ( de la République), mais parce qu’il est le président de l’Ams. J’ai entendu d’autres (personnes) dire que la volonté du Président (Macky Sall), c’est de ne pas cumuler ces fonctions, mais dans ce cas, il faut changer les textes.

Les textes disent de façon claire que la Présidence (de l’Uael) est assurée par les deux ordres d’association d’élus locaux (Ams et Ads). Je pense qu’on lui (Aliou Sall) a fait un mauvais procès, mais c’est tout à fait normal, en tant que président de l’Ams qu’il préside l’Uael”, explique Abdoulaye Baldé dans les colonnes de “La Tribune”.
Toutefois, ajoute le maire de Ziguinchor, “je ne vois pas l’utilité de l’Uael”. “Si vous faites un peu de droit comparé, dans la sous-région, il y a ce qu’on appelle le Haut conseil des collectivités locales.

Ailleurs en France, il n’y a pas une union d’association des élus locaux. Il y a, par contre, l’association des départements, l’association des régions et l’association des communes qui fonctionnent de manière autonome. Compte tenu du contexte et de la prédominance de l’Ams, je ne pense pas qu’il est utile et pertinent de mettre en place une autre structure au dessus de cette association-là. Je pense qu’il faut laisser les deux associations fonctionner (de manière autonome) et mettre en place une structure légère de concertation entre elles. Ce qui permettra de faire fonctionner la décentralisation dans notre pays”, propose-t-il.

1 Comment

Les commentaires sont fermés.