Après le référendum, cap sur 2017…Saa Kadior lance une alerte sur les risques de fraude aux Législatives

Un voleur, un corrupteur, un féticheur etc … ne sont jamais quitte avec leur conscience même si leur plan ou leurs sacrifices de tout genre semblent porter ses fruits.

C’est dire que Macky et sa bande sont poursuivis par leur conscience, acculés par leur subconscient car ils savent que cette « victoire » n’en est pas une.

Elle leurs permet de crier sur tous les plateaux de télé pour se vanter le temps d’une émission avec l’aide de certains journalistes qu’ils avaient déjà préparés pour la fabrique de l’opinion pour ainsi tourner autour du pot sans jamais boire le vin car de vin à boire, il n’y a n’en point……

Jamais dans l’histoire de ce pays un Président n’a été aussi désavoué lors d’un referendum ni en un délai si court. Jamais la corruption n’a atteint une telle dimension et sans vergogne. Jamais un Président n’a eu un taux de participation aussi faible non pas parce que la population n’a pas voulu voté mais parce que le fichier électoral a été falsifié et des vivants ont été déclaré morts, des responsables connus n’ont pu voir leur nom sur les listes, des bureaux de vote disparus à jamais….

Que dire d’autres sinon  appeler les partis d’oppositions à en tirer les leçons qui s’imposent :

La première grande guerre est de commencer dès maintenant à imposer au Président de designer un citoyen neutre pour la conduite des élections futures qui est à nos portes. Il n’y a plus de temps aux distractions car 2017 c’est demain. Que personne ne vous distrait, que personne ne vous dit que la campagne est finie car les législatives se préparent maintenant. Vu les moyens qu’ils ont déployés et que vous n’avez pas, la seule alternative qui s’offre à vous c’est de partir à temps.

La deuxième bataille, c’est de contrôler le fichier électoral, pour l’ajourner et faire inscrire les populations massivement car je pense qu’il est plus important de se consacrer à leur barrer la route au lieu d’essayer de sensibiliser les populations. Macky n’a pas de bilan, il n’est pas aimé parce qu’il n’est pas reconnaissant et ne respecte pas les sénégalais. Et nous sommes assez mûrs pour le lui faire payer avec les intérêts.

Le troisième challenge consiste à ne pas casser cette dynamique d’une opposition unie pour ensemble, exiger dès à présent la désignation d’un citoyen indépendant pour diriger les élections , trouver un bonne stratégie pour les législatives car vous avez devant vous un homme enivré par l’odeur du pouvoir et qui est prêt à mettre le pays en danger pour arriver à sa fin.

Alors mettez à part les intérêts partisans et agissez pour l’intérêt des citoyens afin de freiner la dictature de Macky et ses mackyllons.

Encore une fois, le Sénégal vient d’être sauvé grâce aux prières de nos guides religieux. MAIS que Macky sache que ce n’est qu’un referendum inutile et s’il pense que ce sera aussi facile de voler des élections LEGISLATIVES OU PRESIDENTIELLES qu’il se DETROMPE.

Jamais le peuple n’acceptera d’être roulé dans la farine comme ce fut le cas lors du referendum. Dès lors qu’ils chantent autant de fois qu’ils veulent, qu’ils jubilent nuit et jour, qu’ils assaillent les plateaux de télévision, qu’ils redessinent la carte politique du Sénégal, qu’ils décrètent un nouveau patron pour Dakar, Saint-Louis, Ziguinchor, Bambey et autres, cela ne changera JAMAIS la réalité.

Macky vous êtes triste et tristement entouré et votre WAX-WAXEET demeure notre seule certitude et personne ne pourra nous empêcher de vous le rappeler sans oublier l’affaire DIACK et votre frère VOLEUR DE PETROLE.

La lutte continue…..

Saa kadior

5 Comments

  1. L’histoire retiendra que ce fut à partir du 20 Mars 2016 que l’homosexualité fut dépénalisé au Sénégal.

    A partir de cette date les homosexuels, qui « avaient » le droit aux gay-prides,

    http://www.senedirect.net/wp-content/uploads/2016/03/Le-Pr%C3%A9sident-Macky-Sall-sur-ITELE-%C2%AB-Au-S%C3%A9n%C3%A9gal-nous-avons-des-homosexuels%E2%80%A6-%C2%BB-%E2%80%93-Senepeople.mp4?_=

    avec comme seule difficulté que le peuple sénégalais peut s’opposer à ce droit, obtiennent que ce référendum « fasse » voter à ce peuple l’obligation de respecter ce droit (nouveau droit).

    Article 25-3. – Tout citoyen est tenu de respecter scrupuleusement la Constitution, les lois et règlements, notamment, d’accomplir ses devoirs civiques et de respecter les droits d’autrui. Il doit veiller à s’acquitter de ses obligations fiscales et à participer à l’œuvre de développement économique et social de la Nation.

  2. Les sénégalais et leurs guides religieux ont aussi été abusés.

    Macky a fait le tour des Sénégal en répétant « 15 points », il a rencontré des guides religieux en répétant « 15 points ». En réalité, aucun des « 15 points » n’a été votés. Ce sont 26 points totalement différents, et qui ont été tus durant toute la campagne, qui ont été votés.

    http://www.jo.gouv.sn/spip.php?article10657

    – Il y a le titre « Annexe Exposé des motifs » (Toute la campagne de duperie du peuple et des chefs religieux est basée sur ce titre. C’est là qu’on trouve les 15 points d’exposé des motifs)

    – Et il y a le titre « Article premier ». C’est là que commencent les choses qui seront votées (et qui l’ont été). On modifie une constitution, donc on vote des articles, et non des « exposés de motifs », ce devait être élémentaire, mais hélas. Et l’article premier liste 18 articles de la constitution qui seront modifiés. On est loin des 15.

    – Puis, il y a le titre Article 2. Il liste 2 titres dans la constitution qui seront modifiés. Cela fait 20 points.

    – Puis il y a le titre Article 3 qui annonce 3 nouvelles lois (25-1, 25-2, 25-3). Cela fait 23 points.

    – Puis il y a Article 4 qui ajoute une loi 66-1 qui crée le HCCT. Cela fait 24 points.

    – Puis il y a Article 5 qui annonce la suppression de 2 articles. Cela fait 26 points. Et ce sont ces 26 points là qui ont été votés, et non les 15 points que Macky est allé expliquer au guides religieux.

    J’ai donc bien des raisons de toujours répéter que le peuple et les chefs religieux ont été dupés. Il y a eu tromperie. Ils ont caché des choses (celles qui seront votées) ils ont expliqué celles qui ne seront jamais votées. Ils ont fait voter le peuple sénégalais ce que ce peuple ignore. Et ils ont travaillé pour que le peuple ne sache jamais ce qu’il allait voter.

Les commentaires sont fermés.