Affaire Karim Wade : une conférence à Paris pour tuer Karim et faire oublier Macky

Ce Mardi 08 Mars, à Paris se tenait une conférence de presse organisée par le cabinet PB Com International avec comme thème « L’enrichissement illicite de Karim Wade ». Quel beau thème ! Délocaliser le dossier Wade fils, en plein Paris dans le très huppé Salle Grande Armée non loin du Palais de l’Elysée, c’est du lourd. Il faut être Bill Gates pour oser cette folie des grandeurs.
Sauf que c’est avec l’argent …. Du pauvre contribuable sénégalais que tout cela est possible. Eh oui, notre argent, l’argent du marchand ambulant de Sandaga, du pauvre paysan. Car l’organisatrice de cette conférence n’est personne d’autre que la conseillère communication en France du Président Macky Sall, Mme Patricia Campagne.
Devinez qui était autour de la table !! Les désormais célèbres avocats de l’Etat à savoir, Maître Simon Ndiaye, Maître William Bourbon, M. Félix Sow, et M. Antoine Diome, Agent judiciaire de l’Etat du Sénégal.
Pourquoi maintenant ?
On peut logiquement se demander, pourquoi maintenant, et à Paris. Le timing est trouble, quelques jours après la décision controversée du Conseil Constitutionnel de ne pas réduire le mandat de Macky Sall de 7ans à 5 ans et à quelques semaines du Référendum, le doute est permis.
Tout était de la communication durant la conférence de presse, aucune justification sur des sommes présumées saisies, rien de nouveau sous le froid parisien.
CREI à PARIS
Les avocats ont voulu refaire le procès, car leur dossier transporté de Dakar était bien visible. Aux questions posées par les journalistes, pas de réponses précises, et des éléments de langage bien distillés. Un journaliste français présent dans la salle sous le regard gêné de Patricia Campagne, indique : « actuellement au Sénégal Karim Wade est un martyr du point de vue de la population, et c’est un candidat qui fait peur à Macky Sall».
En tout cas des milliers d’euros pour rien au final, tel semble être la conclusion unanime des invités de cette conférence de presse minutieusement orchestrée.
Pape Sembène pour Xibaaru

4 Comments

  1. Face à la bombe Diack de l’argent du dopage pour l’opposition contre Wade, ou Diack-pot, la communication de Macky nous a sorti un huissier anonyme qui serait lancé sur la saisie des biens de Karim à Dakar. Nous avons lu dans leur presse, pèle mêle, que l’huissier va rencontrer Karim en prison, que Karim sera extrait pour rencontrer le juge, etc. La logique, aurait été qu’il y ait la moindre suite à cela. Que nenni. Ce serait oublier que le but était un tir de barrage contre le Diack-pot. Et puisqu’ils se sont mis en tête qu’ils ont en face d’eux un peuple de bali-bali, certains d’ailleurs leur donne raison par leurs croyances aveugles, ils se sont dit qu’ils ont réussi à enterrer la bombe Diack, et on passe.
    Arriva l’avis du Groupe de Travail (la troisième défaite de Macky face à Karim, hors du Sénégal). Après les cris d’orfraie pour faire croire que ce Groupe ne représente rien (malgré que le même pool d’avocats fut envoyé pour demander à ce groupe qui ne vaut rien de réviser sa première décision), la communication de Macky nous sorti sous le chapeau la nationalité française de Karim. Et cette nationalité ferait de lui un inéligible (décidément l’éligibilité de Karim devient une phobie pour eux). Et pendant un mois, le Sénégal entier fut inondé des nationalités de Karim, de Wade et de Viviane. Puis, ils se sont dit que ça suffit, que l’avis du Groupe de Travail est derrière eux.
    Aujourd’hui la vague du NON déferle sur le Sénégal. Macky a encore tous les problèmes du monde, puisqu’il a pour mission permanente d’aller à contre courant de l’opinion, des besoins, des désirs du peuple sénégalais. Ils concoctèrent encore la conférence de presse des avocats de l’état à Paris. Cette fois, ils ont le soutien d’un cabinet de communication de Bolloré. et comme d’habitude, encore un gros mensonge à faire répéter par leur presse et que leurs fanatisés relaieront .

  2. les comptes bancaires bloqués , les appartements à etc, la liste est longue. voleur un jour , voleur toujours. karim est un criminel politique qui s est enrichi sur le dos du contribuable senegalais

  3. Je me rappelle que c’ est près de 24 heures avant la fin des 6 mois légaux de mise en examen de Karim M. Wade, que le tristement célèbre Alboury Ndao avait fait irruption sur la scène avec le « soss » de Singapour. C’ est ce qui avait permis à l’ équipe de Nimrod de retenir le pauvre Karim encore 6 autres mois avant le simulacre de procès. Donc, l’ on peut dire que non seulement Karim est l’ ôtage de l’ équipe de Nimrod, mais aussi qu’ il est pour elle, une sorte de ballon d’ oxygène pour se sortir de certaines situations « you diaxasso ».
    Voilà cette fois-ci, le « ganggor » des maîtres Bourdon-Félix-and Co qui vient au secours de l’ équipe de Nimrod en nous servant du Karim -poutant déjà jugé et condamné-, quelques jours seulement avant le NON quasi-certain du 20 mars! -Sinon, c’ est dans quel but?
    §1.- Karim Meissa continuera de purger sa peine, c’ est sûr!
    §2.- Le NON fêtera son TRIOMPHE au soir du 20 MARS 2016 (i.c.A)!

Les commentaires sont fermés.