Administration…Macky réunit 600 directeurs nationaux pour trouver des solutions

6oo directeurs nationaux à Diamniadio pour essayer d’identifier  solutionner en 48 heures une efficacité vieille de plusieurs décennie  

Identifier et  chercher à solutionner les maux qui gangrènent l’administration Sénégalaise, depuis l’indépendance,  en 48  heures. C’est  la mission que s’est assigné  le Ministère de la fonction publique, de la rationalisation des effectifs et du renouveau du secteur public à travers le  forum national de l’administration qui s’ouvre ce matin au Centre International de conférence Abdou Diouf de Diamniadio (Cicad) sous la présidence du chef de l’Etat Macky Sall. Au total, 6oo directeurs nationaux seront présent  à   forum : «L’administration moteur de l’émergence ». D’après, Madame Viviane Bampassy ministre de la fonction publique, de la rationalisation des effectifs et du renouveau du secteur public ce   forum vise à « permettre aux hauts fonctionnaires de mieux porter le Pse ». Elle a décline hier  dans le quotidien national, « le Soleil » ce qui est attendu de conclave de 72 heures où  le   président Macky Sall se retire à Diamniadio avec  les  responsables de  l’administration.   « Ce qui est surtout attendu de ces directeurs  nationaux est qu’ils soient généreux dans l’échange d’expérience. C’est vraiment un exercice de dialogue. Ce ne sera  pas un monologue du président »  a décliné Madame Viviane Bampassy.  Seulement de  nombre rencontre entre  les autorités  n’ont jamais   manqué.  C’est   le cas du forum sur le financement des projets de type partenariats public-privé, instruit ses ministres de travailler pour impulser une dynamique de développement du service public qui s’est tenu, il n  y’a pas  longtemps. Une occasion saisie par, le président Macky Sall   pour instruire ses ministres de travailler pour impulser une dynamique de développement du service public. «Notre administration doit nécessairement passer d’une logique de commandement à une dynamique de développement. Nous avons véritablement hérité d’une administration de commandement. L’agent de l’administration considère le citoyen comme un administré, alors qu’il doit le considérer comme un partenaire. J’appelle à une prise de conscience nouvelle. Il faut que nous changions de méthode» a avait lancé. Depuis, rien n’a presque changé. L’absentéisme, les lenteurs, les passe-droits, la corruption continue toujours de  plonger et maintenir l’administration Sénégalaise dans l’inefficacité. Les longs fils sont toujours visible chaque matin devant les bâtiments publiques soit pour légaliser des pièces, déposer des dossiers être autre. Et même  pour verser de l’argent, dans le cadre des paiements des factures pour assurer le fonctionnent de certaines entreprises. Et pour corriger tares de l’administration, l’Etat s’engage à identifier et à solutionner les causes du mal vieux de l’époque colonial, en 72 heures.

Xibaaru.com