Adama Bictogo, l’homme qui prend des milliards au Sénégal sans RIEN FAIRE

L’Affaire des 12 milliards à Mr Adama Bictogo pour la rupture du contrat des visas biométriques, risque de salir la bonne gouvernance de Macky Sall.

Alors qu’il avait investi plusieurs milliards de FCFA de matériel et des équipements pour la police nationale afin de mettre en place le système de délivrance des visas pour les étrangers, Adama Bictogo, l’ancien ministre ivoirien et homme d’affaires, a finalement été indemnisé à hauteur de 12 milliards.

Dans un communiqué de presse, le détaille les raisons et les conditions de l’indemnisation à hauteur de 12 milliards de francs CFA de la société de l’Ivoirien Adama Bictogo, SNEDAI Sénégal. Les services d’Amadou Bâ ministre de l’Économie, des Finances et du Plan du Sénégal  expliquent que « suite à l’annulation de la taxation de l’entrée au Sénégal, le marché de confection des visas biométriques, attribué à SNEDAI, devenait sans objet. Et se basant sur la loi n° 65-51 du 19 juillet 1965 portant code des obligations de l’Administration et sur la loi 66-70 du 13 juillet 1966 des contrats spéciaux du code des obligations civiles et commerciales, le gouvernement du Sénégal a remis 12 milliards à la SNEDAI (de Mr Bictogo)…à hauteur du montant des travaux et prestations déjà préfinancés et du préjudice subi dans la mesure où la cause de la non-continuation, par la société, de l’exécution de ses obligations était le fait de l’Administration (Sénégalaise)…

Et depuis lors, les réactions sont nombreuses. Des personnalités qui préfèrent garder l’anonymat dénoncent :

« Le régime de Macky Sall a ceci de très bizarre car ses communicants sont convaincus de pouvoir faire prendre aux sénégalais des vessies pour des lanternes.
En effet, comment ne pas penser que le ministre des finances qui exhume une vieille loi d’indemnisation, mise en avant pour dire à l’opinion, « ce n’est pas nous mais nos prédécesseurs qui ont mis en place cette loi », ne nous prend vraiment pas pour des imbéciles.
Monsieur Amadou Bâ tente d’expliquer aux sénégalais qu’ils ont pris une mesure sans penser aux conséquences éventuelles sur les finances publiques mais que par ailleurs nous devrions les féliciter pour avoir réussi à négocier à la baisse leur forfait qui serait passé de 19 à 12 milliards.
Tous ceux qui ont participé à cette forfaiture seront tôt ou tard poursuivis par les juridictions sénégalaises car ce scandale risque vraiment d’être celui de trop dans la gouvernance sobre et vertueuse prônée depuis 2012
»

Les internautes aussi dénoncent

Réaction 1 : « Scandaleux. Cette aventure désastreuse du visa touristique coûte très cher au Sénégal. Le peu recommandable homme d’affaires ivoirien Bictogo aura finalement réussi à soutirer 12 milliards d’indemnité au gouvernement du Sénégal au titre de dédommagement pour l’arrêt du visa touristique. »

Réaction 2 : « L’arrêt du visa, créé par « réciprocité », coûte plus de la moitié du budget du Ministère du tourisme 2015 ! Un internaute sénégalais  a écrit « Notre fierté n’a pas de prix ». Si, maintenant il en a un. Sans compter les dizaines de milliards de pertes en devises avec la mort du tourisme sénégalais. »

Par Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Quand on disait que Macky Sall est un président par defaut. Comment dans un système organisé, sur le conseil d’un ministre de tourisme qui n’a jamais été au fait du fonctionnement d’un état qui, par sa supposée renommée internationale, engage l’état du Sénégal à prendre la décision de supprimer un système qui a fait ses preuves. Au cotraire c’est tout faux de croire qu’en supprimant le visa les touristes allaient remplir nos hôtels et nos plages. Le tourisme est basé sur des comportements une culture saine et surtout des infrastructures de qualité.

Les commentaires sont fermés.