Accusé d’avoir pris l’argent de Macky…Diagne Fada s’énerve lors d’une émission télévisée…Regardez la VIDEO

Accusé par les conservateurs libéraux d’avoir reçu de l’argent de la part de Macky pour déstabiliser le PDS, Modou Diagne Fada, leader des démocrates refondateurs a eu un comportement plus que bizarre. Il tournait autour du pot sans répondre vraiment à la question. C’était lors de l’émission Faram Faccé sur la TFM animé par le journaliste Pape Ngagne Ndiaye…Ce dernier lui pose la question: « Avez reçu l’argent de la part de Macky ? Wade vous a demandé de jurer sur le Coran… »

Fada coupe : « J’étais parmi les plus grands perturbateurs de l’université entre 1990 et 1993. Ce que le président de l’époque, Abdou Diouf n’a pas pu faire, ce n’est pas Macky qui le fera. Il y avait l’argent, les bourses extérieures. Vous savez la chose la plus classique dans un parti d’opposition, c’est de dire à celui qu’on veut chasser qu’il est le pion du parti au pouvoir. »
Le journaliste Pape Ngagne Ndiaye revient à la charge et lui demande s’il a pris l’argent de Macky pour déstabiliser le PDS…Et il insiste en demandant à Modou Diagne de répondre à la question par oui ou par non…
Alors le député Modou diagne Fada dit en Wolof au journaliste : « ne me prends pas pour un…Ne te fout pas de moi…Et d’ailleurs cette chose ne peut pas être et ne pourra être »
Mais Diagne Fada ne répond toujours pas à la question…Regardez la vidéo en wolof

1 Comment

  1. LE LION DEVENU VIEUX (*)

    …………Le Lion, terreur des forêts,
    Chargé d’ans, et pleurant son antique prouesse (1),
    Fut enfin attaqué par ses propres sujets
    Devenus forts par sa faiblesse.
    Le Cheval s’approchant lui donne un coup de pied,
    Le Loup, un coup de dent ; le Bœuf, un coup de corne.
    Le malheureux Lion, languissant, triste, et morne,
    Peut à peine rugir, par l’âge estropié (2).
    Il attend son destin, sans faire aucunes plaintes,
    Quand, voyant l’Âne même à son antre accourir (3) :
    Ah ! c’est trop, lui dit-il, je voulais bien mourir ;
    Mais c’est mourir deux fois que souffrir tes atteintes
    LA FONTAINE

Les commentaires sont fermés.