Accidents de la route : le gouvernement se décide enfin à agir

Il n’est point besoin de dire qu’il y a trop de morts sur nos routes. A chaque fois que des personnes perdent leur vie, l’indignation est générale, des mesures fermes annoncées, puis rien. Aucun suivi, pis, aucune mesure draconienne n’est prise jusqu’au prochain massacre qu’on finit toujours par imputer à la volonté divine.

Eh bien, il semble que le Premier ministre et son gouvernement sont enfin décidés à dire stop. Ce, après que le Président Macky Sall, himself, a demandé, en Conseil des ministres, à ce que des solutions soient trouvées au plus vite. « Des mesures très fortes sont en train d’être prises contre les fautifs des accidents mortels. Il faut le dire aussi, l’état des routes est défectueux. Il faut une modernisation des infrastructures routières », a dit Mahammad Boun Abdallah Dionne qui présidait, ce matin, un Conseil interministériel consacré à la sécurité routière. Une rencontre qui a réuni les ministres des Transports, de l’Intérieur, de la Justice et plusieurs autorités concernées.

« Il faut augmenter la présence des forces de l’ordre sur les routes. Ce qu’il faut également, c’est sensibiliser davantage les chauffeurs. Il faut que tout le monde s’y mette pour lutter contre ces accidents mortels. D’où l’importance de la mise en place des permis à points. C’est une urgence », a-t-il encore dit. Toutefois, il faut souligner qu’augmenter la présence des forces de l’ordre ne suffit pas. Il faut aussi éradiquer le phénomène des billets glissés dans les permis en guise de laissez-passer. C’est à cause de cela que des véhicules surchargés, que des voitures au phares défectueux, aux pneus usés, aux moteurs vieux, etc., ajouté à l’indiscipline des chauffeurs et au non-respect du Code de la route, continuent de rouler semant la mort à travers le Sénégal.

Partager

Laisser un commentaire