Abdoulaye Wade perd la tête de l’opposition au Sénégal…Au profit de

Qui est le patron de l’opposition au Sénégal ? Tout le monde dira…Sonko, Abdoul Mbaye et autres. Tout sauf Abdoulaye Wade.

Et pourtant le chef naturel de l’opposition est Abdoulaye Wade, secrétaire général national du Parti Démocratique Sénégalais (PDS).

Gorgui est fort. Et Gorgui pète la forme

Abdoulaye Wade est en forme…pourquoi le Vieux ne revient pas au Sénégal ?

Selon notre ARI (Agent de Renseignement Infiltré) à Versailles, « Abdoulaye Wade est bien portant et ne souffre de rien…Sauf la vieillesse ».

Mais pourquoi Abdoulaye qui est le chef de l’opposition au Sénégal reste en France et laisse l’opposition lui filer entre les doigts.

Aujourd’hui au Sénégal, quand on parle d’opposition, on ne pense ni à Wade qui est le patron du PDS, ni à Karim qui est le candidat du PDS.

Qui fait l’opposition au Sénégal ?

On peut en citer les cinq majeurs et un peureux qui peut faire mal…Les voici :

1 / Ousmane Sonko leader du parti dénommé “Patriote du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité” (Fastef) qui vient d’être radié de ses fonctions d’inspecteur des impôts et domaines.

2/ Abdoul Mbaye, président de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) qui fut l’ancien premier ministre de Macky Sall.

3/ Idrissa Seck de Rewmi qui essaie tant bien que mal de se refaire une place dans la nouvelle opposition.

4/ Pape Diop de Bokk Gis Gis qui mobilise ne silence en parcourant chaque semaine les sentiers des villages du Sénégal.

5/ Abdoulaye Baldé de l’Union des Centristes du Sénégal (UCS) qui a l’épée de Damoclès de la CREI (Cour de Répression de l’enrichissement Illicite) au-dessus de la tête.

Et le peureux, c’est…

Khalifa Sall qui n’ose pas encore se prononcer de peur de se faire expulser du Parti socialiste (PS). Et pourtant c’est ce peureux qui risque de faire mal.

Et Wade et son fils ?

Ils sont à l’extérieur du Sénégal et pensent que le Sénégal est à leur disposition. D’ailleurs Wade l’a toujours pensé. Pour Wade, le Sénégal est son territoire et le PDS son arme. Et pour Karim, le PDS est son héritage et le Sénégal, son jouet…

Penda Sow pour xibaaru.com