Abdoul Mbaye et ses « Actionnaires » refusent la nomination de Tanor au Haut conseil et propose…

Abdoul Mbaye, le leader de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) a rejeté le mode de désignation des membres du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) qui est un Sénat bis puisqu’il exerce les mêmes fonctions. Et Abdoul Mbaye et ses « Actionnaires » rejettent la désignation du président dudit conseil et la nomination de 70 membres par le président de la République. Les « Actionnaires » (entendez par là, les membres du parti ACT) propose des élections pour désigner tous les membres dudit conseil…Voici les propositions des Actionnaires contenues dans le communiqué issu du Bureau politique de l’ACT…

COMMUNIQUE N° 3 DU BUREAU POLITIQUE DE L’ALLIANCE POUR LA CITOYENNETE ET LE TRAVAIL

Le Bureau Politique de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail s’est réuni le 18 juin 2016 sous la présidence de M. Abdoul MBAYE.

Le Bureau Politique a vivement déploré que les questions mises en discussion par le Gouvernement avec les partis politiques excluent les caractéristiques principales du futur Haut Conseil des Collectivités Territoriales. Il retient en effet que le véritable dialogue devrait considérer cette institution en chantier comme un des sujets essentiels. A défaut de le faire, plusieurs des autres points devant être abordés pourraient prendre l’allure d’une pure diversion.

Les premières précisions livrées par le Gouvernement et relatives au futur Haut Conseil des Collectivités Territoriales révèlent en effet une nette priorité donnée à une distribution de nouveaux postes à des obligés plutôt qu’à une réelle promotion de la gouvernance  locale et du développement territorial dont le Sénégal a besoin.

La triste justification trouvée a consisté à rappeler que le pourcentage de postes distribués à la seule discrétion du Président de la République serait plus raisonnable au sein de cette nouvelle assemblée que celui qui avait été retenu pour le défunt Sénat.

Le Bureau politique de l’ACT dénonce ce détournement de l’esprit de notre nouvelle constitution au profit de soucis purement politiciens visant à récompenser des soutiens ou des militants.

Il rappelle, suite au parallèle fait avec le défunt Sénat par les Autorités elles-mêmes, que ce dernier avait été supprimé parce que correspondant à des dépenses excessives et jugées non prioritaires dans un contexte d’inondations à combattre, et de recherche de moyens pour faciliter l’accès des populations aux denrées de première nécessité et à certains soins indispensables.

Le Bureau politique de l’ACT regrette le retour à d’anciennes pratiques consistant à créer des institutions pour abriter, aux frais du peuple sénégalais, des militants et autres alliés lorsque le manque de ressources gêne le fonctionnement correct de services publics essentiels, et est brandi pour expliquer le non-respect d’engagements pris par l’Autorité à l’égard de certains agents de l’Etat.

 

Le Bureau Politique de l’ACT, considérant que la mise en place du HCCT doit répondre à un souci d’efficacité de l’institution et d’économie de ressources, propose :

  • L’élection de tous les membres du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) par un collège constitué des maires de communes, présidents de conseil départemental et présidents de conseil régional pour chaque région;
  • Pour être éligible au HCCT, il faut être maire, président de conseil départemental;
  • Pour chaque région : détermination d’un nombre minimum égal de représentants de la région, et d’un nombre complémentaire fixé en fonction du poids démographique de la région;
  • Le non cumul  avec la qualité de député ;
  • L’élection du Président du HCCT par ses pairs.
  • Par souci d’économie budgétaire, la rémunération des membres de cette assemblée par des indemnités de session couvrant leurs déplacements et séjour aux lieux de réunions (dans la mesure où ils seraient déjà rémunérés en leur qualité d’élus).

 

Fait à Dakar le 18 juin 2016

 

Pour le Bureau Politique de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail

Le Directeur Exécutif

Xavier DIATTA