Abdoul Mbaye avait interdit à Samuel, Madické et Omar Sarr de sortir du Pays

Mais Abdoul Mbaye est-il normal ? Voici un homme qui accepte une dicrtature quand elle est exercée sur autrui et la rejette quand il est à son encontre.

Souvenez-vous en novembre 2012…Samuel Sarr, Madické Niang, Abdoulaye Baldé, Ousmane Ngom sont frappés de mesures d’interdiction de sortie du territoire national dont la base légale est fort sujette à caution…Et qui était 1er ministre ? C’est bien sûr Abdoulaye Mbaye qui pour s’en défendre avait traité de « Bandits » les hommes de l’ancien régime qui composaient dès lors la nouvelle opposition. Il s’en était même réjouit…

En 2016, devenu lui-même opposant, il est frappé d’une interdiction de sortie du territoire. Et c’est maintenant qu’il sait que cette mesure est anti-democratique. Voici ce qu’il dit à ce propos :

« Mes chers amis, suite à vos nombreuses interrogations je vous confirme que le doyen des juges Samba Sall m’a refusé l’autorisation de voyager hors du Senegal. Aujourd’hui je prends l’engagement solennel qu’ensemble nous rétablirons droits et libertés dans notre pays, et cela le plus tôt possible. Merci de ce soutien que vous m’avez exprimé », a écrit Abdoul Mbaye.

Et pourtant, il y a un peu plus de trois, c’est lui-même en tant que premier ministre interdisait à des opposants de sortir du Sénégal…C’est l’assassin repentie qui veut être héros !!!

Penda Sow pour xibaaru.com

 

2 Comments

  1. Je crois que vous ne mesurez pas les contextes…
    Vous écrivez:
    « Souvenez-vous en novembre 2012…Samuel Sarr, Madické Niang, Abdoulaye Baldé, Ousmane Ngom sont frappés de mesures d’interdiction de sortie du territoire national dont la base légale est fort sujette à caution… »
    Mais vous semblez ignorer que c’est le peuple qui a voulu un gouvernement qui lui parle de REDDITION DES COMPTES.
    Ainsi, quand vous nous écrivez,
    « En 2016, devenu lui-même opposant, il est frappé d’une interdiction de sortie du territoire. Et c’est maintenant qu’il sait que cette mesure est anti-democratique. »
    Vous nous embarquez sur l’idée que le peuple s’intéresse aux problèmes privés de M. Abdoul Mbaye?
    Honnêtement, vous croyez réellement que la raison pour laquelle on l’interdit de sortir aujourd’hui peut être amalgamée à celle qui a frappée certains anciens leaders du PDS qui aujourd’hui sont libres comme l’air après le départ du même Abdoul Mbaye?
    Vous voulez donc nous dire que voler les derniers publics est comparable à une vie de couple où on s’écharpe pour avoir sa part dans la richesse du mari?
    Ah oui, c’est PENDA, certainement une cause féministe dernière ces raccourcis abjectes…
    p.s: Si la rédaction le veut bien, le citoyen que je suis est prêt à vous offrir une réponse publiable afin de finir avec cette abêtissement du débat public.

Les commentaires sont fermés.