Abdoul Mbaye a bénéficié du piston de son père pour être à la tête d’une banque

Abdoulaye Diao dit Baba Diao est très connu dans le monde du prétrole et il est à ce titre, le conseiller spécial du chef de l’Etat Macky Sall…Dans une ré »center lettre ouverte au régime, l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye a fait allusion à Baba Diao sans le nommer d’être l’homme qui active tous les leviers…Aujourd’hui dans une si longue réponse Baba Diao répond à Abdoul Mbaye…Mais il commence par lui rappeler son passé de jeunesd étudiant, tout droit sorti de l’école et qui a bénéficié de l’appui de son père Kéba Mbaye, alors puissant magistrat au Sénégal, pour être à la tête d’une institution bancaire…Voici un extrait de sa réponse…

Lettre  à Monsieur Abdoul Mbaye

Monsieur le Premier Ministre,

Par décret N° 2012-427 du 03 avril 2012, vous avez été nommé, par le Président de la République, Monsieur Macky SALL, Premier Ministre de la République du Sénégal.

Ce décret vous confère un titre et impose à tous, même après la cessation de vos fonctions, de vous conserver l’appellation de Premier  Ministre

Je me conformerai donc, dans ma présente correspondance, à cette règle et à cet usage.

Dans une lettre en date du 15 août 2016, vous interpellez Monsieur le Président de la République suite aux découvertes récentes d’accumulations d’hydrocarbures (pétrole et gaz), sur des relations qui existeraient entre un membre de sa famille et des  sociétés pétrolières intervenant dans l’Amont pétrolier.

Vous évoquez également la mise en place, par « un de ses Conseillers personnels » d’un dispositif visant au contrôle, dans l’Aval pétrolier, de la cession future des parts de production revenant à l’Etat du Sénégal par la création, en Suisse, par ce même Conseiller, de la société ITOC Suisse à Genève et d’une banque au Sénégal.

Monsieur le Premier Ministre Mouhammad Boun Abdallah Dionne, a bien voulu, dans une lettre rendue publique en date du 19 Août 2016, vous fournir les réponses appropriées et vous indiquer les textes qui régissent la gestion des ressources nationales, parmi lesquels figure, en bonne place, le code pétrolier.

Des précisions  ont aussi été apportées sur ce dernier point par Monsieur le Ministre Aly Ngouille NDIAYE, le 19 août 2016.

Monsieur le Premier Ministre,

Vos allusions concernant le frère du Président de la République m’amènent à vous poser la question suivante : le lien de parenté – un frère – doit-il exclure, pour  un citoyen sénégalais, le droit d’exercer une activité économique antérieure à l’accession à la magistrature suprême d’un autre frère devenu Président de la République ? Je ne le pense pas.

Si votre réponse est affirmative, alors, vous devez avertir, dès à présent, les hommes politiques et les Hauts fonctionnaires de notre Administration que, dans notre République, aucun membre de leur famille ne doit plus, (parce que ces hommes politiques pourraient, un jour, devenir Président de la République), exercer une activité économique antérieure, qui les mettrait en relation avec des partenaires extérieurs, dans le cadre de l’exploitation future des ressources naturelles du pays.

Dans ce contexte, il ne faut pas oublier que, des sénégalais, juste après leur formation universitaire, ont eu à être nommés  dans des structures d’Etat, parfois financières, pour y affûter leurs premières armes, grâce notamment à leurs relations familiales.

Monsieur le Premier Ministre, le Conseiller personnel auquel vous faites allusion n’est pas Conseiller personnel mais Conseiller Spécial de Monsieur le Président de la République : il s’en honore et  répond –  à l’état-civil –  aux prénom et nom de Abdoulaye   DIAO.