Abdou Diouf, l’indigène le plus méritant de la France, revêt son manteau politique pour soutenir Macky contre Wade

Nos confrères de la tribune ont évoqué le fait que l’ancien président Abdou « œuvrerait » pour que le Parti socialiste, en sa qualité de membre de la coalition Benno Bokk Yaakar, puisse soutenir la candidature de Macky Sall à la présidentielle de 2017.
Quel culot de la part de quelqu’un qui criait, il n’y a pas si longtemps, à l’endroit de son tombeur Wade ce qui suit : « Que veut encore Wade ? » disait Diouf en colère contre la présence de Wade dans l’arène politique.
Et aujourd’hui, selon des sources de la tribune, Diouf offrirait sa médiation au PS pour soutenir la candidature de Macky Sall.

Pour qui travaille Diouf ?

Pour les intérêts de la France au Sénégal. Ce n’est pas Macky qui l’intéresse…La présence permanente de la France au Sénégal a toujours été en première ligne de la politique prônée par le Géant Diouf. Il agit comme s’il était français…
Car cet homme n’a jamais eu une affection pour le peuple Sénégalais qui n’a jamais été son peuple.
Il faut le dire, le peuple Sénégalais n’a jamais été celui de Diouf. Il a été le président imposé par la France. D’ailleurs il a toujours fait ce que voulait la France. Et aujourd’hui, il a inoculé le virus de la soumission à la France à son poulain Macky Sall. On l’a vu avec le sommet de la Francophonie en novembre 2014…
Macky est tellement soumis à l’hexagone, qu’il est devenu une marionnette qu’on présente en France à chaque fois que le président français a besoin des indigènes africains pour prouver l’alliance et l’allégeance des colonies africaines à la cause de la mère patrie.
Macky était devenu « Charlie » suite à l’attentat terroriste. Et le 10 mai dernier, Il était encore en Guadeloupe à l’appel du colon Hollande.
Macky a, sans doute, été conseillé par Diouf : « Si tu veux rester au pouvoir il faut écouter la France et faire ce qu’elle te dit de faire ».
Et aujourd’hui, Macky fait comme Diouf…Il affame son peuple comme Diouf l’a fait avec ses ajustements structurels dont il s’en glorifie : «L’Afrique doit sa croissance actuelle, en grande partie, aux ajustements structurels auxquels nous avons procédé dans les années 80 à 90» a dit l’indigène Diouf.
Et Macky est prêt comme Diouf à satisfaire le FMI et la Banque mondiale pour se maintenir au pouvoir et « tuer » son peuple.
Abdou Diouf est un spécimen dangereux qui mérite d’être jeté en prison pour avoir soumis son peuple à des restrictions inhumaines mais aussi pour avoir usurpé la fonction de président avec l’aide la France…Ce que Macky Sall s’apprête aussi à faire…Ce sont des clones…
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

2 Comments

  1. Je ne sais combien.les.wade et le pds vous ont donné mais ça doit faire un paquet. Ce n’est plus du journalisme mais une mise en accusation en bonne et due forme.
    Ce pays à foutu le camp depuis que des mercenaires de ma plume comme vous avez droit de cité .
    L’histoire retiendra que ce pays dont vous gargariser des réalisations bidon faites par les alternoceurs du Pds la cheville ouvrière de cette situation est ce monsieur Abdou Diouf.
    Votre texte bave la haine infondée. Rendez hommage à Diouf.

  2. « On nous qualifie de ringards lorsqu’on évoque la défense du français en France. Mais est-ce que la ringardise, ce n’est pas plutôt d’abandonner son identité au profit d’une langue de colonisation ? C’est nous, qui sommes modernes ! » Le secrétaire général de la francophonie Abdou Diouf, auquel on reproche souvent sa « langue de bois », s’en est départi, mercredi 5 octobre, en présentant le premier Forum mondial de la langue française, qui sera organisé à Québec, du 2 au 6 juillet 2012.
    L’ex-président du Sénégal a déploré une « certaine démission des élites françaises » qui « s’expriment en anglais, quand leurs homologues hispaniques parlent en espagnol, et ceux arabes en arabe, à l’Unesco par exemple », même s’il sent un « frémissement » depuis quelque temps.
    .
    tinyurl.com/5r3e83r

Les commentaires sont fermés.