Abdou Diouf fait de Macky Sall le nouveau larbin de la France, du FMI et de la Banque mondiale…C’est lui le conseiller occulte

Si aujourd’hui le Sénégal est confronté à toutes les difficultés, c’est à cause des mesures d’austérité imposées par la banque mondiale et le FMI. Et le président Macky Sall suit aveuglément ces institutions avec la bénédiction de son nouveau mentor, le géant Abdou Diouf, celui-là même qui se vante d’avoir imposé aux Sénégalais des années sombres avec les ajustements structurels.
Et c’est ce même Diouf qui se vante aujourd’hui d’avoir imposé des décisions impopulaires comme les ajustements structurels dans les années 80 et 90.
De qui se moque Abdou Diouf ? Il a affamé son peuple, volé les élections et maintenant il parle de mérite et de satisfecit de la Banque mondiale et du FMI mais jamais de ce que le peuple a ressenti pendant ces années de lamentations.
Pour qui se prend cet homme qui n’a jamais eu une affection pour le peuple Sénégalais qui n’a jamais été son peuple ?
Il faut le dire, le peuple Sénégalais n’a jamais été celui de Diouf. Il a été le président imposé par la France. D’ailleurs il a toujours fait ce que voulait la France. Et il a inoculé le virus de la soumission à la France à son Macky Sall…Ce dernier est tellement soumis à l’hexagone, qu’il est devenu, avec le président malien, des marionnettes qu’on présente en France à chaque fois que le président français a besoin des indigènes africains pour prouver l’alliance et l’allégeance des colonies africaines à la cause de la mère patrie.
Macky et IBK (Ibrahim Boubacar Kéïta) étaient devenu « Charlie » suite à l’attentat terroriste. Et le 10 mai dernier, les deux indigènes étaient encore en Guadeloupe à l’appel du colon Hollande.
Macky a été conseillé par Diouf : « Si tu veux rester au pouvoir il faut écouter la France et faire ce qu’elle te dit de faire ».
Et aujourd’hui, Macky fait comme Diouf…Il affame son peuple comme Diouf l’a fait avec ses ajustements structurels dont il s’en glorifie : «L’Afrique doit sa croissance actuelle, en grande partie, aux ajustements structurels auxquels nous avons procédé dans les années 80 à 90» a dit l’indigène Diouf.
Les ajustements structurels ont tué les africains. Et Diouf s’en glorifie. Et c’est justement l’application de ces ajustements structurels qui ont permis à la France de maintenir certains présidents africains au pouvoir pendant longtemps. Le patron du FMI était français…D’ailleurs il l’a toujours été. Jusqu’aujourd’hui avec Christine Lagarde qui impose à Macky des solutions draconiennes. Et Macky est prêt comme Diouf à satisfaire le FMI et la Banque mondiale pour se maintenir au pouvoir et « tuer » son peuple.
Abdou Diouf est un spécimen dangereux qui mérite d’être jeté en prison pour avoir soumis son peuple à des restrictions inhumaines mais aussi pour avoir usurpé la fonction de président avec l’aide la France…Ce que Macky Sall s’apprête aussi à faire…Ce sont des clones…
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Le plus fidèle serviteur de la France de toute l’Afrique.
    http://www.francophonie-avenir.com/Infolettre_AD_Abdou_Diouf_contre_l-article_2_du_projet_de_la_ministre_Fioraso.htm
    http://www.lemonde.fr/international/article/2011/10/06/abdou-diouf-presente-le-premier-forum-mondial-de-la-langue-francaise_1582871_3210.html
    C’est ce qui s’appelle être fier de sa honte.
    Entendez un Abdou Diouf qui dit:
    « On nous qualifie de ringards lorsqu’on évoque la défense du français en France. Mais est-ce que la ringardise, ce n’est pas plutôt d’abandonner son identité au profit d’une langue de colonisation ? C’est nous, qui sommes modernes ! »
    Le moderne, pour Abdou Diouf, c’est celui qui défend sa langue. Et le ringard, c’est celui qui abandonne sa langue pour la défense d’une langue de colonisation. Et lui, il se déclare donc moderne pour avoir défendu le français, et il le dit pour faire honte aux élites françaises qui parlent anglais.

Les commentaires sont fermés.