Les mensonges de Cheikh Tidiane Ndiaye et la vérité sur Canal Infos

Permettez moi de m’adresser à vous et à l’opinion publique afin de vous édifier sur les déclarations et accusations de prête nom de monsieur Cheikh Tidiane Ndiaye qui n’est qu’un affabulateur désireux d’assouvir une vengeance parce que tout simplement, je l’ai évincé de mon projet de télévision.
Monsieur le Président, monsieur Cheikh Tidiane Ndiaye qui se présente comme un expert en télévision n’est qu’un producteur parmi tant d’autres et ne connaît absolument rien dans le montage et la gestion d’une chaîne de télévision.
Ce monsieur qui pour épater l’opinion locale prétend avoir été employé au sein de la chaîne de télévision France 2 alors qu’il n’en est rien, cela est simple à vérifier, il vous suffit d’adresser un courrier aux services des ressources humaines de cette chaîne publique française et vous ne trouverez pas sa trace comme ayant été employé ni même prestataire.
Monsieur Cheikh Tidiane Ndiaye pour s’attribuer la paternité du projet, prétend que la chaîne de télévision Canal info a été effective à partir d’août 2005 grâce au soutien de l’ancien Président de la République du Sénégal qui aurait été je le cite « Profondément séduit par la réalisation du film documentaire qui retraçait de façon exhaustive son parcours de 1926 à 2000 ».
Monsieur le Président, la réalisation de ce film est un fait, sauf qu’en août 2005 ce film n’avait pas encore été réalisé, comment l’ancien Président pouvait être séduit par quelque chose qu’il n’avait pas encore vu ?
Pour vérifier cette contradiction il suffit de juste suivre par exemple ce lien d’une de ces interviews paru dans le quotidien le Soleil.
http://www.senetoile.net/index.php?option=com_content&view=article&id=3377:cheikh-tidiane-ndiaye-realisateur-l-me-abdoulaye-wade-est-un-laboratoire-didees-r-&catid=68:interviews-personnalites&Itemid=34&lang=fr
Monsieur Cheikh Tidiane Ndiaye y affirme avoir rencontré l’ancien Président en 2004 et que le tournage du film lui aurait pris deux ans.
S’il a rencontré le Président Wade en 2004 (il omet bien évidemment de dire que c’est grâce à moi) et a mis 2 ans pour le tournage cela nous situe en 2006 et non 2005, donc second mensonge.
Toujours dans sa piteuse tentative de s’attribuer la paternité du projet, il affirme devant la commission d’instruction de la CREI, je le cite « que les conditions techniques étaient également réunies puisque la chaîne de télévision française, Canal Plus Afrique venait tout juste de se lancer dans la diffusion de ses programmes par satellite ».
Cette nouvelle affirmation est mensongère car Canal Horizons Sénégal S.A a lancé sa diffusion par satellite depuis 2002 (DTH).
Un autre mensonge qui démontre qu’il ne maitrise rien sur la mise en place de ce projet est de dire que Canal Horizons Sénégal S.A a vendu son signal hertzien au prix de 40.000.000 FCFA.
A/ Le montant exact c’est 35.000.000 FCFA mais il est vrai que même si je lui avais laissé la Direction Générale du fait de mes occupations autres au début du projet, c’est moi qui faisait tout il ignore donc jusqu’au prix payé pour l’acquisition alors qu’il affirme que c’est « son projet ».
B/ Canal Horizons Sénégal S.A n’a jamais vendu son signal hertzien ni de droits de retransmissions hertziennes car une fréquence n’est pas cessible mais cela monsieur Cheikh Tidiane Ndiaye ne peut le savoir aussi car contrairement à ses affirmations il n’a jamais été l’initiateur de ce projet et n’a donc naturellement pas participé aux différentes phases de la mise en place de ce projet de télévision encore moins à son achat.
Le contrat de cession avec Canal Horizons Sénégal S.A et non  » Canal Plus Afrique » avait pour périmètre:
1/ L’Activité de régie de diffusion hertzienne
2/ Le Matériel et les Stocks
3/ La Reprise du bail entre la SAIM et le vendeur
4/ La Poursuite de la Convention de location entre la Radio Africa N°1 et la société Canal Horizons Sénégal S.A
Les vrais experts en télévision au Sénégal qui sont à la RTS et à l’ARTP doivent certainement rirent sous cape à la lecture de ses déclarations publiées sur les sites internet, d’ailleurs les derniers cités savent avec qui ils ont travaillé pour la mise en place de Canal Infos.
Une simple vérification des déclarations de monsieur Cheikh Tidiane Ndiaye aurait suffit au « Procureur Spécial » et à son Substitut à se rendre compte que cet individu est plus dans un règlement de compte qu’à la manifestation de la vérité, à moins d’avoir omis cela à dessein.
En réalité c’est moi qui ai coopté monsieur Cheikh Tidiane Ndiaye dans ce projet en 2003 et tous les interlocuteurs de Canal Horizons Sénégal, de l’ARTP etc.…qui ont été impliqués dans la création de ce projet peuvent en attester que j’étais leur seul contact.
Mon seul tort a été de lui donner 50% des actions et de le désigner à la direction générale d’AN MEDIA S.A car je voulais être juste avec lui vu qu’il devait apporter son fond documentaire et s’occuper de toute la production.
Me rendant compte assez rapidement par ses agissements que cela lui était monté à la tête je l’ai débarqué près de deux mois après le démarrage officiel de la chaîne mais il était trop tard car il avait déjà menti à sa femme, sa famille et ses amis leur disant qu’il était l’initiateur de ce projet.
J’ai été depuis 2003 le seul interlocuteur de la société Canal Horizons Sénégal S.A et de Canal + en France pour ce projet de cession et les différents acteurs doivent êtres ébahis de le voir s’attribuer la paternité de ce projet.
Pour preuve monsieur Cheikh Tidiane Ndiaye ne sera pas capable de dire si la personne avec laquelle il aurait négocié à Canal Horizons était un homme ou une femme.
C/ Le ministre Bacar Dia n’a jamais donné de « licence sur la fréquence de Canal Horizons Sénégal S.A» qu’il s’obstine d’ailleurs à appeler Canal Plus Afrique alors que cette appellation n’existe que depuis 2010 mais monsieur Cheikh Tidiane Ndiaye « Expert en télévision et porteur » de ce projet l’ignore aussi. (à suivre la quatrième partie)

2 Comments

  1. Quand on baisait chaque soir ta femme à l’immeuble Kébé, tu étais où ? Sûrement en train de faire la fellation à ton pédé de patron de pédé Karim Meissa Wade. C’est le club des homosexuels, c’est pourquoi on t’avait coopté pour intégrer le capital de AN Média, diffuseur de la chaine Canal Info. Tu marchais tes cuisses serrées, on dirait que t’avais envie de faire caca. Mais Vieux, à force d’être enculé, tes jambes avaient du mal à jouer leurs fonctions premières, c’est-à-dire marcher.

  2. Alioune Ndao et son substitut ne vérifieront rien. Ils recherchent des affirmations qui vont dans le sens de leurs désirs. Et quand ils les obtiennent d’un « témoin » qu’ils ont payé (ils avaient choisi CT Ndiaye comme administrateur provisoire de Canal Info New, donc un salaire assuré), qu’importe les contradictions, qu’importe les démentis des faits et documents, ils tiennent leurs titres de presse. Le reste du travail sera à la charge de leurs journalistes. Depuis sa naissance la CREI travaille avec ce schéma. Un titre de journal, pour eux, le but est atteint.

Les commentaires sont fermés.