30 Maisons et des greniers de Tamba rasés par vent violent…Aucun secours, aucune autorité (Première partie)

Villageois au Sénégal, mourez et l’Etat s’en fout Cet adage, bien qu’il soit de xibaaru, s’applique à tous les villages du Sénégal. Nos pauvres paysans et éleveurs peuvent mourir, l’Etat n’en a cure.
Une maison qui tombe à Dakar, c’est la panique. Les journaux, les télés et les radios multiplient les reportages et vont fouiller dans les archives architecturales pour voir toutes les fondations des immeubles du tout Dakar.
Mais une maison qui tombe à Tamba, personne ne sait.
Cette fois ci c’est plus de trente concessions qui sont tombés dans un village. Les populations sinistrées ont vu « s’effondrer leurs maisons, s’affaisser leurs pauvres greniers et souffrir leur bétail ».
L’Etat était absent. Point de gouverneur, ni Préfet, encore moins un sous-préfet…Personne pour compatir à leur douleur. Et nos télés et radios ? C’est Dakar qui les intéressent.
Notre correspondant de Tamba s’est rendu sur les lieux et a tout vu et tout décrit…Lisez son reportage….
Tamba : un vent violent terrasse une trentaine de concessions à Katop (Part 1)

Un vent d’une rare violence s’est abattu sur le village de Katop, après une forte pluie enregistrée dans cette contrée de la commune de Ndoga Babacar, dans le département de Tambacounda. En effet c’est pendant la nuit du mardi au mercredi dernier que de fortes précipitations sont tombées dans cette partie de la région de Tambacounda. Après la pluie le beau temps dit-on. Mais cet adage n’a pas vu le jour à Katop. Car plus de 30 concessions sont ainsi terrassées ou affaissées par ce vent. De mémoire d’homme, les habitants de Katop disent ne jamais se rappeler un tel sinistre. Des témoins soulignent que le vent n’a soufflé que pendant deux petites minutes. Mais que les conséquences sont énormes et incalculables. Des arbres, des cases, bâtiments et même les bêtes ont souffert de ce sale temps. Deux personnes sont grièvement blessées. Et avec l’installation de l’hivernage, les greniers se sont presque vidés, la paille pour les toits des cases est un casse-tête chinois. Les populations sinistrées tendent la main à l’Etat pour un soutien conséquence et urgent. regardez les photos…

tamba maison 1tamba silo

Sadio SOUMARE à Tamba pour xibaaru.com