18 morts en en 48 heures au Sénégal…Gouvernement, opposition, Syndicats, Tout le monde s’en fout…INADMISSIBLE !

Plus de 18 morts dans des accidents au Sénégal en moins de 48 heures et aucun membre du gouvernement ne réagisse. Les opposants oublient aussi. Chacun préfère parler de l’argent des détenus de Guantanamo. Il n’y a que l’argent qui intéresse les opposants. Et le gouvernement se lance dans des ripostes aveugles contre l’opposition. Les Syndicats cherchent une augmentation de salaires…Et ils s’en foutent tous des morts sur les routes, sur la mer et dans les quartiers. Retour sur 48 heures mortelles au Sénégal

Huit morts et 57 blessés. Tel est le bilan qui a été tiré d’un accident qui s’est produit vers 3 heures du matin, à hauteur de la commune de Khelcom Birane dans la région de Kaolack. Les corps sans vie ont été acheminés à l’Hôpital El Hadji Ibrahim Niass, tout comme les blessés, qui sont en train de suivre les soins nécessaires. Les passagers étaient dans un bus de 60 places en provenance de Dakar et qui faisait cap sur Vélingara, s’est renversé, après l’éclatement de deux pneus, rapporte la Rfm. Daniel, le Français qui fait partie des passagers du véhicule endommagé et qui s’en est sorti indemne témoigne : « Les deux pneus arrière gauche ont éclaté et du coup le chauffeur ne pouvait plus tenir le véhicule, c’est ça qui a causé l’accident. J’étais coincé à l’intérieur et c’est mon collègue qui m’a sorti du véhicule ».

Neuf autres morts et un porté disparu ont été enregistrés à Salgui dans la commune de Gandon. Le drame fait suite au chavirement d’une pirogue. Ainsi 9 personnes et 4 enfants issus de la même famille sont décédés dans le naufrage qui s’est produit au moment où les victimes revenaient de leur champ d’oignons. Les populations accompagnées des sapeurs-pompiers poursuivent les recherches dans cette le cours d’eau qui fait partie des 3 marigots de cette zone très enclavée du village de Salgui.

Au même moment, l’on apprend également qu’un jeune enfant a lui aussi rendu l’âme dans des circonstances tragiques. Il est tombé du haut d’un troisième étage au populeux quartier de Dalifort (Dakar).

Dans la station balnéaire de Saly Portudal, c’est un incendie d’une rare violence qui s’est déclaré dans les résidences, transformant en cendres quatre villas, 10 cases et occasionnant sept blessés.

Et tous ces accidents n’émeuvent ni le gouvernement, ni les opposants encore moins les syndicats…

Quelle honte pour le Sénégal !

Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

 

Partager