Un mouvement exige le départ d’Abdoulaye Daouda DIALLO et appelle à un rassemblement national

JUBANTI SENEGAL exige le départ d’Abdoulaye Daouda DIALLO et appelle à un rassemblement national devant le Ministère de l’Intérieur

En 2014,  le Sénégal comptait 11.972 bureaux de vote. En 2016, nous sommes à 12.381 bureaux de vote soit 409 nouveaux bureaux de vote par rapport à 2014. Les nouvelles inscriptions sont estimées à 200.000 nouvelles inscriptions en 2015. Comme le lui exige la Loi, le Ministre de l’Intérieur est tenu d’associer toutes les parties dans le processus électoral. Il est aussi dans l’obligation de communiquer toutes les informations aux acteurs. Aujourd’hui, le Ministre de l’Intérieur refuse de donner la carte électorale au Front du NON qui ignore où se trouvent ces 409 nouveaux bureaux de vote. Or, seule cette carte électorale peut aider l’opposition à identifier ces nouveaux bureaux de vote jusque-là fictifs parce que non localisés sur toute l’entendue du territoire par les différentes parties.  Par ailleurs, dans les zones rurales, des Sous-Préfets convoquent les chefs de village ainsi que leurs femmes, pour des raisons inconnues pour le moment. En outre, des enseignants ont soutenu que l’Autorité a décidé de confisquer le droit de vote des membres des bureaux vote en déplacement. Or depuis toujours, les membres du Bureau, votent dans leur Centre respectif.

En France, des Bureaux de vote sont unilatéralement délocalisés sans concertation. L’ancien Centre de vote  situait au Salons Wilson de Plaine St Denis est délocalisé au Palais des congrès de Montreuil.  Toujours en France, 2700 cartes d’électeur scellées seraient en train d’être distribuées en cachette.

«Les Commissions d’instruction de la carte nationale d’identité dépêchées sur l’étendue du territoire national et à l’étranger travaillaient d’arrache-pied  avec les responsables de l’APR à l’insu des autres citoyens qui ont tout autant besoin de la CNI pour s’inscrire sur les listes électorales.  Les antennes mobiles de la Direction de l’Automatisation des Fichiers (DAF) du Ministère de l’Intérieur étaient mises à la disposition des responsables de l’APR pour l’établissement de cartes d’identité nationales puis de cartes d’électeurs» dénonçait le Front de l’Opposition dans un passé récent.

Face à ces manquements graves et à ces tentatives de fraudes observées dans certaines localités du pays et à l’étranger, JUBANTI SENEGAL :

Exige le départ du militant de l’Apr, le Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO incompétent pour organiser un scrutin crédible, transparent et démocratique

Appelle à un rassemblement national devant le Ministère de l’Intérieur les jours à venir

Rejettera tout résultat fruit d’un scrutin frauduleux

Lance un appel aux jeunes à s’opposer physiquement à toute tentative de fraude

Condamne l’utilisation des moyens de l’Etat par le parti au pouvoir

Condamne la corruption et l’achat de conscience dans la campagne

Condamne la transformation de la Présidence en siège de l’Apr

 

 

1 Comment

  1. a chaque jour son lot de contestation , après les couleurs les bulletins de vote, cette opposition réclame aujourd’hui la tète du ministre de l intérieur. Elle ne voit que du mal et de la conspiration partout et pour tout. c est un comportement fort bien regrettable . la jeune démocratie sénégalaise n a pas besoin d un tel attitude qui ne fait qu e le tirait vers le bas. donc votons pour le triomphe du OUI AU RÉFÉRENDUM DU 20 MARS

Les commentaires sont fermés.