Sénégal : Les industriels se plaignent de la concurrence déloyale en juillet 2016

La concurrence jugée déloyale a été la principale contrainte qui limite les activités de la majorité des industriels au Sénégal, selon une enquête réalisée à leur niveau par la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).
Ce facteur a été évoqué par 22% d’entre eux, là où 18% indexent la baisse de la demande et 11% les difficultés de recouvrement des créances. « Par ailleurs, souligne la DPEE, ils ont indiqué un recul mensuel de la production, en ligne avec la contraction des carnets de commandes ».

Les quantités stockées de produits finis sont, pour leur part, ressorties au-dessus de leur niveau moyen de long terme. En perspectives pour le mois d’août 2016, les industriels sont plutôt sceptiques quant à la production et aux commandes lesquelles selon eux, devraient se situer en deçà de leurs moyennes respectives de longue durée.

Dans le sous-secteur des bâtiments et travaux publics (BTP), la DPEE note que les difficultés de recouvrement des créances (31%), la concurrence supposée déloyale (15%) ainsi que l’accès difficile au foncier (15%) sont considérés, par les entrepreneurs, comme les principales contraintes à l’activité, durant le mois de juillet 2016. Celle-ci et les commandes publiques (moins 19 points) ont reculé en rythme mensuel, selon les enquêtés. Par contre, les commandes privées sont restées stables, au-dessus de leur niveau moyen.

En prévision pour le mois d’août 2016, les chefs d’entreprise de BTP s’attendent à un climat conjoncturel moins favorable où l’activité de manière générale et les commandes (publiques et privées) devraient fléchir par rapport à leur niveau de juillet.

Au niveau du sous-secteur des services, les difficultés de recouvrement des créances (31%) et de la concurrence jugée déloyale (28%) sont citées comme les principaux facteurs qui ont entravé l’activité du sous-secteur, durant la période sous revue. Toutefois, les prestataires de services ont majoritairement déclaré une hausse de leur chiffre d’affaires et des carnets de commandes dans un contexte de baisse des tarifs pratiqués.

En anticipation, les tarifs et les commandes seraient, en août 2016, en dessous de leur niveau moyen de long terme, selon les prestataires de services interrogés par la DPEE.

Concernant l’activité commerciale, les difficultés de recouvrement des créances (29%), la baisse de la demande (17%) et la concurrence jugée déloyale (13%) ont été les principales contraintes au courant du mois de juillet 2016. Interpellés sur l’évolution du chiffre d’affaires, les commerçants ont indiqué une baisse entre juin et juillet 2016, en liaison avec le recul des carnets de commandes.

Pour leur part, les stocks de produits finis sont ressortis au-dessus de leur niveau moyen. En perspective pour le mois d’août , les commandes devraient ressortir en dessous de leur niveau moyen, selon les enquêtés.