Relance des activités de la coalition présidentielle : Macky, le problème et la solution de Benno bokk yaakaar

Le Président Macky Sall s’est engagé pour la relance de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) en vue de sa réélection en 2017. Mais, d’après des leaders de ladite coalition, le projet du chef de l’Etat est sans espoir, puisque Macky Sall veut faire des choses sans consulter directement ses alliés.
Macky Sall veut bien faire, mais il pèche dans l’approche. Une «maladresse» qui brise souvent ses rêves. Surtout dans le domaine politique. Encore une fois, son rêve de relancer la coalition Benno Bokk yaakaar (Bby) risque de ne pas se réaliser, malgré tous les sacrifices qu’il a consentis. Pourtant, il est lui-même la cause des blocages. A peine le président de l’Alliance pour la République (Apr) a-t-il signé la lettre circulaire pour le parachèvement du processus de structuration de la coalition présidentielle que Macky Sall pose les jalons d’un probable échec du projet. «Le Président Macky Sall est en train de manœuvrer ferme pour relancer la coalition Benno bokk yaakaar. Il a reçu les membres du Secrétariat exécutif de la coalition, composé de plénipotentiaires des différents partis. Une structure dirigée par Mor Ngom. Mais, le Président Macky Sall doit savoir que la mission du Secrétariat exécutif est terminée. Maintenant s’il (Macky Sall) s’enferme dans sa tour d’ivoire en voulant actionner le Secrétariat exécutif, tout ce qui a été entamé jusqu’ici sera perdu», avertit un membre du Secrétariat exécutif.
Des informations recueillies de différents membres de la coalition, il ressort que c’est la démarche entreprise par Macky Sall qui pose problème. Pour le respect du parallélisme des formes, Macky Sall lui-même, en sa qualité de chef de file de Bby, doit aller à la rencontre des autres leaders de la coalition pour leur parler du projet. «Ce n’est pas aux membres de Secrétariat exécutif de le faire. Ce n’est pas leur rôle», fait-on constater. Et d’ajouter : «Le Secrétariat exécutif ne peut être à la place du Président Macky Sall. Il doit prendre son bâton de pèlerin pour aller voir les leaders de sous-coalitions et de partis. Et sur la base des conclusions du Secrétariat exécutif qu’il a reçues, il pourra harmoniser avec les autres responsables», conseille-t-on.