Malick Gackou ratisse large à Kolda…Il pioche chez Niasse mais aussi dans le mouvement de Youssou Ndour

La rencontre des militants et sympathisants du Grand Parti s’est tenue avec comme objectif principal, prononcer une déclaration d’adhésion au parti de Malick Gackou. Au cours de cette rencontre, certains militants ont rejeté la proposition d’exclure la parole aux chefs de délégation, laissant libre cours au point focal de faire cette déclaration sans suite de débats. Cette attitude a fortement irrité la délégation de Gadapara qui se voit déjà trahie en refusant la parole à son responsable politique. Du coup, les camarades de Yoro Mballo ont tous vidé la salle avant la fin de la rencontre en guise protestation. Une situation certains minimisent, mais qui déjà plante la graine de la division au sein de cette formation qui ne fait qu’apparaitre. La délégation de Gadapara n’est pas la seule à dénoncer ce qu’elle appelle « le coup de force du point focal dont le système de travail du jour n’est pas apprécié par tous ». D’ailleurs, le grand bruit fanfaronné au tour de cette rencontre avant la lettre, n’a pas eu le cachet escompté. D’une forte mobilisation attendue, la rencontre a réuni une bonne partie de jeunes filles et de jeunes garçons dont certains ignorent même le but de cette rencontre. Nombreux sont ceux qui s’attendaient à une forte affluence du reste des ténors de l’AFP vers le Grand Parti. Sur ce point aussi, tout le monde a déchanté, même si on signale l’arrivée de certains militants d’autres partis ou mouvement politique comme celui de Youssou Ndour qui vient de perdre son responsable départemental en la personne de Mamadou Diokh. De l’avis de certains observateurs de la scène politique « les forces et les compétences politiques ne sont encore là pour pouvoir imposer ici le Grand Parti à une véritable conquête du pouvoir ». Malgré tout, l’occasion est donnée aux représentants de Malick Gackou au Fouladou de jeter des flèches à Moustapha Niass qu’ils accusent « d’irresponsable ».
EL HADJI MAEL COLY