Macky Sall aux Burkinabés : « Faites ce que je vous dis mais ne faites pas ce que je fais… »

Le ridicule ne tue décidément pas…Le chef de l’état sénégalais, président en exercice de la CEDEAO, donc incidemment médiateur principal dans la crise burkinabé, attend qu’il y ait un coup d’Etat pour se rendre compte selon ses dernières affirmations « les problèmes posés sont complexes ».
Le patron en exercice de l’instance sous régionale se rend compte simplement maintenant qu’au-delà de la transition, il se pose un véritable manque de dialogue entre les acteurs politiques burkinabè.

Monsieur Macky Sall affirme que cela est extrêmement dangereux pour la cohésion nationale.

Le président sénégalais devrait cependant s’appliquer cette règle, lui qui, depuis son accession au pouvoir, est en perpétuelle guerre contre ses anciens compagnons du PDS, parti dont il est pourtant issu.

En effet, il est clair que l’absence de dialogue politique, l’unanimisme et le silence sournois des acteurs de la société civile ont plongé le Sénégal dans une crise politique permanente depuis 2012…Et la sortie de crise au Sénégal, n’est pas pour demain la veille…
Xibaaru.com