Les causes réelles de l’éclatement de l’AFP dans le Diobass…Le Grand Parti de Malick Gackou dit tout

LA VERITE SUR CE QUI A DIVISE L’AFP DANS LA COMMUNE DE NOTTO DIOBASS FIEF DU MINISTRE DU COMMERCE
les causes réelles de la division de l’afp à Notto Diobass.
Les difficultés des populations du Diobass avec le Ministre du Commerce Alioune Sarr ne datent pas d’aujourd’hui. Elles sont multiformes et pluridimensionnels, nous y reviendrons ultérieurement, avec des preuves à l’appui.
Quant à moi, la seule cause de notre différend est mon amitié avec Malick Gakou et Mbaye Dione. Il m’a toujours dit que c’étaient ses ennemis et que je ne devais avoir aucune relation avec eux. Pourtant ces derniers m’ont toujours encouragée à le soutenir et ont toujours fait de beaux témoignages sur lui (je le renvoie à la réunion tenue à la résidence Lat Dior en présence de toutes les sections de la région de Thiès avant les élections). Ce qui les divise ne me regarde pas. Je suis assez majeure pour laisser quelqu’un me définir les relations que je dois avoir avec les uns et les autres. J’assume mon amitié avec mes deux grands frères pour qui j’ai beaucoup d’estime et de respect. Les gens font tout pour ternir ma relation avec eux mais ils n’y arriveront pas car entre nous c’est le respect, l’affection, la considération et l’amour du travail et de nos terroirs. Il n’a jamais digéré ma présence au lancement de la Fondation Maternité Solidaire de Malick Gackou. Au- delà de l’amitié qui me lie à ce dernier, je me sens concernée par cette Fondation car ma Mère a perdu la vie après avoir donné la vie à ma petite Sœur qui n’a pas survécu. Je me devais d’être là pour magnifier la générosité du Président Malick Gackou.
Depuis la conférence des Cadres au Térrou bi, mon leader local m’a aussitôt mise dans le camp de Gackou. Je n’étais pas présente à cette conférence. Au moment des échauffourées, j’étais dans le Diobass. J’ai quitté Dakar à midi car je n’étais pas au courant de cette rencontre. J’ai tout suivi à la radio. Ce qui s’est passé s’est passé et ce sont les militants de l’Afp qui se sont librement exprimés. Je ne vois pas pourquoi quelqu’un devrait m’en vouloir.
Il est vrai qu’après la déclaration du Secrétaire Général de l’AFP , d’où il procède que l’Afp n’aurait pas de candidat en 2017,le Secrétaire Général de la Section AFP Notto Diobass a tenu une réunion et a fait passer une résolution dans la presse disant que Notto Diobass était en phase avec le Secrétaire Général de l’AFP. Je lui ai fait part de ma position en contestant d’abord la légitimité de cette réunion, car elle n’avait enregistré que ses amis et sympathisants, il n’y avait aucun responsable ; ensuite, je lui ai clairement dit que je n’étais pas en phase avec lui et que pour moi l’Afp était un grand parti et qu’il devait absolument participer aux élections présidentielles. Je n’ai rien contre le parti au pouvoir; c’est juste que l’objectif d’un parti politique c’est de participer à des élections aux fins de conquérir le pouvoir et mettre en pratique des politiques publiques de nature à résoudre les problèmes des citoyens.
A tout cela, s’ajoutent les injustices que j’ai subies ainsi que beaucoup d’autres responsables qui comme moi ont rejoint librement le Grand Parti et d’autres qui comptent le faire. Il n’y a personne qui divise la base « à partir de Dakar », il est le seul à diviser sa base. Il a frustré tous les militants de l’AFP dans le Notto Diobass ; il fait tout sauf massifier et unir les militants, il règne dans la division. C’est maintenant qu’il se rend compte que c’est le sang qui nous unit, qu’il prend en compte les liens de parenté ; maintenant qu’il sent qu’il perd sa base politique et que je suis sur le point de l’envoyer prématurément en retraite politique. Il est le seul responsable de l’éclatement de l’Afp dans la commune de Notto Diobass. Je lui demande donc d’être courageux et d’assurer les conséquences de ses agissements. Quand des hommes et des femmes de valeur s’engagent avec toi, y mettant tout leur temps et leurs moyens, la moindre des choses c’est d’avoir un minimum de respect pour eux. En ce qui me concerne, je me suis engagée en politique particulièrement pour la promotion de la femme du Diobass. Je suis venue, avec en tête une grande vision et beaucoup d’initiatives. J’ai posé des actes louables pour que la femme du Diobass soit davantage à l’aise pour se prendre en charge et prendre en charge sa progéniture; mais il m’a souvent gênée et freinée dans ce que je faisais. Pourquoi ? Je ne sais pas trop. Cela m’a toujours intriguée et incommodée. Mon projet de document « LA FEMME DU DIOBASS VOUS PARLE » est bloqué. Mon intention était de publier ce document pour que les autorités et les organisations qui soutiennent la femme puissent prendre en charge les préoccupations des femmes de notre terroir. Il a présidé malgré lui le lancement, nous avons effectué les tournées et ce fut une grande réussite. Au moment de tenir l’atelier de restitution, il ne voulait plus me prendre au téléphone ni entreprendre aucune communication avec moi. J’ai pris mes responsabilités et j’ai tenu l’atelier de restitution qui fut une très grande réussite.
Je voyais ce problème venir, car j’ai l’impression que je gêne depuis très longtemps. J’ai voulu quitter l’Afp depuis belle lurette, à cause de ses agissements, mais j’ai fait preuve de patience et de dépassement. Même aux dernières élections locales, il ne voulait pas que je sois investie à Notto. Il a tout fait pour que je sois investie au niveau départemental. Il a même appelé au téléphone pour me menacer en disant que si je refusais d’aller au département, il bouderait la liste et il ne la dirigerait pas. Je lui ai clairement dit que mon engagement était local et que s’il boudait la liste je la dirigerais car il n’est pas le seul à pouvoir le faire.
la situation économique du Diobass depuis 2009
Le Diobass est très en retard, il est dans un gouffre, un trou noir. Il n’y a pas de pistes de production, la majorité des villages n’est pas électrifiée, et cela n’aide pas les populations. Heureusement des ONG se sont mobilisées pour revitaliser la vallée du Diobass. C’est notre seul espoir. La situation économique du Diobass n’est pas rose. Les dirigeants doivent cesser les vaines querelles et les élucubrations et se mettre enfin au travail. Les divergences et les départs en politique ont toujours existé. Cela ne doit pas faire l’objet de polémique et détourner les gens de l’essentiel, du plus important et de l’urgence.
la situation de la femme du Diobass et acquisition de matériel d’allègement des travaux.
La plus grande activité des femmes du Diobass c’est d’aller laver le linge à Thiès pour pouvoir se prendre en charge ainsi que leur progéniture. Il n’y a aucune subvention venant de la mairie. Le budget ne prend en compte ni les femmes ni les étudiants. Ces derniers courent après leur subvention depuis très longtemps. La solution qu’il a trouvée à leur problème c’est de mettre à leur disposition des semences d’arachides pour « gnou beyi guerté » ou de mettre en avant sa position de ministre pour faire mine de résoudre le problème !!!! Je vous laisse imaginer ma tristesse et ma désolation.
Mon objectif était d’user d’astuces pour que nous puissions capter des projets pour les femmes d’où l’idée de projet de document la « femme du Diobass vous parle ».
Je vois que ces derniers temps on procède à la distribution de moulins à mil pour faire le « buzz » et prouver que la base de l’Afp est intacte dans la commune. J’espère qu’ils pourront servir aux femmes car ceux offerts aux groupements de Ndioungane, Mbomboye et Sikthia ne servent à rien du tout, ils ne fonctionnent pas.
Le seul qui ait de la valeur est celui qui nous a été offert par Malick Gackou le jour du lancement de la Fédération And Sukali Diobass que j’ai créé moi-même avec, au départ, 5 groupements de femme et qui compte aujourd’hui 55 groupements couvrant ainsi tout le Diobass. Cette fédération n’en a pas tiré profit, le maire l’a lui-même détourné et l’a offert à qui il voulait. Il avait promis depuis 2011 de nous le rembourser en argent mais ça n’a toujours pas été fait. Nous attendons toujours.

L’avenir du Grand parti dans le Diobass

Le Grand parti a beaucoup d’avenir dans le Diobass, un avenir radieux. C’est pour cela que certains paniquent et lancent des piques au Président Malick Gackou. Ce dernier est assez mûr et responsable pour ne pas répliquer à ce genre de sorties insipides. A ce propos, la métaphore des « châteaux bâtis sur les nuages » lui colle parfaitement.
Puisque que c’est un problème local, c’est à nous de le gérer. La Section Grand Parti de Notto Diobass est né, il grandira inexorablement dans le Diobass. Il sera nourri par des hommes, des femmes et des jeunes de valeur qui sont animés par le développement du Sénégal et du Diobass en particulier, aux côtés et avec le président Malick Gackou, homme de valeurs et de vision. Depuis le lancement de la section, les soutiens et encouragements viennent de partout. Le Diobass est avec moi aujourd’hui. Nous ferons face par le travail comme nous l’avons toujours fait d’ailleurs car seul le travail paye. J’ai choisi librement de militer au GP, Malick Gackou ne m’a pas démarchée. Ceux qui sont avec moi sont venus me rejoindre librement au GP.
Sur le point de presse tenu ce Mercredi 15 Juillet 2015 à Notto
Je ne me laisserai pas distraire par les calomnies. De toute façon, je m’y attendais et je suis prête à entendre toutes sortes de diffamations mais « le chien aboie la caravane passe. » Ceux qu’il envoie dire du mal de moi, me dénigrer, ses « doungourous » qui ne sont mus que par leurs intérêts personnels ne peuvent m’ébranler. Ils connaissent bien qui est NDEW. Ils n’ont aucune ambition, aucune vision et ne prennent aucune initiative. Leur seul rôle c’est d’aller faire de la représentation dans les cérémonies. Moi, j’ai été élue pour apporter ma pierre à l’édifice, apporter ma contribution au développement du Diobass et c’est ce que je fais depuis le début. Mes actes en témoignent. Ils ont leur place derrière moi, moi j’avance et je continue mon travail avec le GP pour le Diobass et pour le Sénégal. J’ai fait beaucoup de guerres dans ma vie, les combats de la vie ; et cela m’a rendue forte, très forte. Je n’ai pas peur de ceux-là qui ont dit des choses pas du tout catholiques sur le Secrétaire Général de l’AFp, qui n’ont jamais voulu qu’on le rencontre ( en nous disant toujours sama nawlé la, beugou ma mou yabe ma,) et qui ont eu à menacer de quitter l’Afp parce que tout simplement on les avait empêchés d’être député. J’ai vu ces gens-là pleurer devant moi, ils ne peuvent pas me faire peur. Alors rien ni personne ne me détournera de mes objectifs. Je battrai l’AFP dans le Diobass et l’actuel maire je vais le laminer dans son propre bureau de vote à Séssène (nous sommes du même quartier). Le Président ne peut pas compter sur lui pour sa réélection. « INVICTUS ! wah lou touti job lou beurri »
Maryvonne Ndew Gning
Conseillère Municipale à la Commune de Notto Diobass, Présidente de la Commission Promotion de la Femme et Allègement des Travaux
Ancienne Présidente du Mouvement des Femmes de l’AFP dans la Commune de Notto Diobass (2008-2015)
Secrétaire Générale de la Nouvelle Convention Communale du Grand Parti de Notto Diobass