Le Parti Républicain accuse Macky : « Il sera le seul responsable en cas d’attaque terroriste au Sénégal »

Le Parti Républicain et Citoyen s’est réuni en Bureau Politique ce lundi 04 mai 2015. Au sortir de cette rencontre, le CD du P.R.C/Geum Sa Bopp tient à informer l’opinion nationale et internationale des conclusions de notre conclave :
1- La Direction du Parti Républicain et Citoyen s’indigne et dénonce avec la dernière énergie la décision inopportune prise par le Président Macky SALL, d’envoyer 2000 soldats sénégalais au Yémen dans un contexte extrêmement tendu au niveau du golfe et ou la menace terroriste est réelle. Nous ne comprenons pas pourquoi le Chef de l’Etat a pris une décision aussi « impopulaire » et aussi « suicidaire », qui aurait comme conséquence inéluctable, d’exposer notre pays davantage à la menace terroriste, surtout après sa participation très controversée à la marche pour soutenir « Charlie Hebdo » en début d’année. Comment peut-on comprendre que le Sénégal qui ne dispose même pas d’assez de forces pour sécuriser ses propres frontières et ses citoyens puisse se permettre d’envoyer plus de 2000 soldats dans le « mouroir » du Yémen ? A ce titre d’ailleurs, nous exigeons que le Président de la République dise au Peuple qu’elle est la contrepartie financière exacte de cette opération aussi risquée pour nos vaillants « Jambaars » ?? En tout état de cause, nous disons d’emblée que s’il s’agit de chercher des financements pour le « PSE », la démarche est inacceptable…car au lendemain de sa pérégrination à Paris, il avait dit que plus de 3000 milliards d’engagement de financement ont déjà été trouvés. Le CD du PRC/Geum Sa Bopp sonne l’alerte sur tout ce qui pourrait arriver de malheureux sur notre territoire et tiendra pour seul et unique responsable le Président de la République de cette situation et déplore d’avance le fait que le Chef de l’Etat veuille transformer les contingents de l’Armée Nationale en contingents de cercueils ambulants.
2- En deuxième lieu, les membres du Comité Directeur ont analysé le phénomène de l’émigration qui vaut la mort à plusieurs jeunes du Sénégal au large des cotes méditerranéennes. Les dirigeants africains devraient avoir honte de la recrudescence d’une telle pratique. A ce titre, nous pensons qu’il s’agit tout simplement au Sénégal, de la matérialisation de l’échec cuisant et sans précédent de la politique de jeunesse et d’emploi du Président Macky SALL qui travaille plus à « caser » les vieux qui ont accompagné Senghor, Diouf et WADE, qu’à trouver des solutions concrètes au chômage chronique et au sous-emploi des jeunes du pays qui finissent malheureusement à se « suicider » pour des lendemains meilleurs. Dans ce même ordre d’idées, nous pensons que la journée du 1er mai, fêtée en totale déphasage avec les vraies réalités que vivent les travailleurs, doit être transformée en « Journée nationale du chômage » au Sénégal. D’ailleurs, la direction du Parti Républicain et Citoyen entend, de façon spontanée, aller déposer auprès du Chef de l’Etat, les vraies revendications de la Jeunesse du Sénégal, qui représente plus de 65% de la population et qui est totalement laissée en rade dans les politiques publiques élaborées par le Président et qui n’a même pas une unité fonctionnelle qui lui est propre au sein du « P.S.E ». Ce qui est inacceptable !

Parti Républicain et Citoyen (P.R.C/GEUM SA BOPP)

1 Comment

Les commentaires sont fermés.