Le ministre de l’Intérieur offusqué par le nombre de partis politiques…Il annonce de grosses difficultés

La pléthore des partis qui peuplent le champ politique au Sénégal, lequel s’est d’ailleurs récemment enrichi des formations de Souleymane Ndené Ndiaye et d’El Hadji Malick Gakou n’est pas du goût du ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique. Pour Abdoulaye Daouda Diallo, cette prolifération des partis risque de générer de grosses conséquences. « On va vers de grosses difficultés. On ne peut plus continuer comme ça », a-t-il-dit.