Le faux espion de Karim en prison depuis 6 mois…Il clame toujours son innocence et demande une liberté provisoire

A quelques jours de la date d’expiration de la durée de sa détention préventive, (le 9 septembre prochain), l’ancien technicien de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), Abou Adolphe Dia, est toujours en quête d’une liberté provisoire. Le juge du 2ème cabinet d’instruction ayant encore rejeté sa seconde demande, le 27 août passé, il a fait appel.
Son conseil a attaqué la décision devant la Chambre d’accusation qui se chargera de confirmer ou d’infirmer le refus.
Accusé d’avoir transmis les secrets des délibérations de la CREI, Abou Adolphe Dia a été inculpé pour association de malfaiteurs, corruption, concussion, atteinte à l’administration de la justice, cession abusive de données, collecte de données informatiques et collecte frauduleuse de données personnelles.
Placé sous mandat de dépôt le 9 mars 2015, il a toujours clamé son innocence en laissant entendre qu’il a juste enregistré une partie des débats d’audience dans le but de les réécouter une fois chez lui. D’ailleurs, même l’avocat Me Seydou Diagne à qui il aurait fourni les informations, selon l’enquête, l’a catégoriquement nié. Vendredi prochain, 9 septembre, il aura fait six mois de détention préventive. Autant dire que d’ici là, le juge va boucler son instruction

1 Comment

  1. SENSATIONELLE TU NOUS TUES. DECIDEMENT CE POUVOIRE NE SAIT QUE TENTER DE MANIPULER L OPINION.QUEL EST L AVOCAT QUI A BESOIN D ENREGISTREMENTS POUR BIEN DEFENDRE SON CLIEN? ENCORE DE FARCES DE LA PSEUDO JUSTICE DE MAKYAVELIQUE SALL.

Les commentaires sont fermés.