La coalition des syndicats met en garde l’Etat…La retraite à 60 ans et le Smig ne sont pas encore effectifs

La Coalition des Confédérations des travailleuses et travailleurs du Sénégal (Ccss) dénonce ce qu’elle qualifie de tergiversation de certains membres du patronat par rapport à la retraite à 60 ans. Réunis à la maison des travailleurs, Iba Ndiaye Diadji mardi passe, Mody Guiro de la Cnts, Mademba Sock de l’Unsas, Mamadou Diouf de la Csa, Cheikh Diop de la Cnts/Fc et Marieme Ba Konate de l’Uda se sont penchés particulièrement sur la retraite à 60 ans dans le secteur privé. Les syndicalistes disent être au regret de constater que la mise en œuvre conséquente de cet accord se heurte aux tentatives de remise en cause d’une frange du patronat qui continue à faire dans le dilatoire. Une attitude, selon ces syndicalistes, qui est en porte faux avec la volonté de pacification de l’espace social base de la signature du Pacte national de stabilité sociale et d’Emergence économique. Ainsi, la Coalition exige la convocation sans délai du Conseil d’administration de l’Ipres pour entériner et mettre en œuvre la modification du règlement intérieur rédige de manière consensuelle.
En outre, la coalition réclame l’effectivité de la revalorisation du Smig (salaire minimum interprofessionnel garanti) conformément au protocole signe entre le Gouvernement, les Organisations d’Employeurs et les Centrales Syndicales a l’issue des négociations sur les cahiers de doléances de 2013. La Coalition des Confédérations des travailleuses et travailleurs du Sénégal attire l’attention du gouvernement sur les conséquences négatives qui peuvent découler des tergiversations de cette frange du Patronat sur la paix sociale. Non sans appeler les travailleuses et travailleurs à se mobiliser et à rester prêts pour toute action rendue nécessaire par l’attitude des employeurs.