Emergence Républicaine salue la mise en place de Cos-Petrogaz

Afin d’assurer une gestion efficiente et pérenne de nos ressources naturelles, le Président Macky SALL a pris la décision de mettre en place le Comité d’Orientation Stratégique du pétrole et du gaz (Cos-Petrogaz). Emergence Républicaine salue cette initiative qui vise à apporter de la transparence, du contrôle et de la régulation dans la gestion des gisements de pétrole et de gaz qui, dans un avenir plus que jamais proche, permettront à notre pays une production et une exploitation importantes de ces ressources, suscitant déjà beaucoup de convoitises. La mise en place de cette structure montre la volonté de notre gouvernement d’œuvrer pour apporter à nos partenaires et nos compatriotes toutes les assurances nécessaires pour lutter contre tous les comportements opportunistes dans la gestion de ces importantes ressources naturelles. Ainsi participeront à cette dynamique autour du Président de la République, certains membres du gouvernement et des représentants de nos institutions notamment l’assemblée nationale, le Conseil Economique Sociale et Environnemental, le Haut Conseil des Collectivités Territoriales. Cette organisation, que nous voulons de négociation et décisionnaire et non consultative, doit être garante de toute la politique des ressources du pétrole et du gaz du Sénégal. Elle doit alors être ouverte à d’autres forces vives de notre nation en accueillant aussi des universitaires, certains organismes non gouvernementaux, des associations, le corps de la santé, les populations locales ainsi qu’un cabinet financier international durant des mandats limités et non renouvelables afin de défendre nos intérêts économiques et sociaux. Dans la même optique, nous pensons important de mettre en place une commission parlementaire pour contrôler la gestion des ressources naturelles au sein de laquelle toutes les chambres seront représentées et qui sera présidée par l’opposition majoritaire. Elle produira un rapport annuel sur la gestion de ces ressources et pourra saisir les autorités compétentes en cas de besoin. Cependant, nous devons mettre en place parallèlement une structure administrative et de gestion souple mais avec des procédures efficaces en adéquation avec l’importance de ces revenus attendus. Il se posera aussi la question de la répartition des ressources qui doivent permettre inévitablement la diminution des inégalités sociales en finançant les secteurs prioritaires du Sénégal que sont l’éducation, la santé, les infrastructures, l’agriculture, la pêche, l’élevage, la recherche et le remboursement de la dette. Ces deux derniers volets importants doivent être intégrés dès à présent dans les prérogatives du Cos – Petrogaz et pris en compte par la commission parlementaire sur les ressources pétrolières et de gaz.

EMERGENCE REPUBLICAINE

APR-France