Papa Saer Gueye interpelle Sidiki Kaba : « Pourquoi les USA ne peuvent pas accueillir les 89 victimes de Guantanamo »

Dans un contexte mondial dominé par l’intensification des actions terroristes au cœur des capitales européennes, les dirigeants africains doivent analyser toutes les initiatives ou actions de coopération qui peuvent favoriser ou provoquer des menaces d’activistes. Nos états qui peinent à contrôler nos poreuses frontières devraient adopter une stratégie capable de préserver la sécurité, la paix et la stabilité  de notre région.
Aujourd’hui, l’actualité est dominée par le transfèrement des « prisonniers » de Guantanamo.
La plupart de ces détenus sont des captifs de l’armée US. Ils sont soustraits du système juridique fédéral américain par le concept d’extra-territorialité   de la base de Guantanamo qui se trouve au sud de CUBA.
Qui ne se rappelle pas qu’en 2006, la cour suprême des États-Unis  a déclaré illégales les procédures d’exception utilisées. Tout le monde se souvient que beaucoup parmi ces victimes n’ont été jugées ni par leur pays d’origine; ni même par les États-Unis.

Maintenant, Mr le Ministre KABA nous sert nos obligations humanitaires et l’innocence éventuelle de certains « prisonniers ». Peut-il répondre à  nos légitimes  interrogations : Pourquoi les USA ne peuvent pas accueillir les 89 victimes restantes dudit  centre ?
Est ce qu’on a un devoir de réparation de leurs préjudices  à  la place des USA ? Si oui quels sont les fondements juridiques ? Est ce qu’on est plus outillé que les USA pour assurer leur réinsertion ? Est ce qu’on a plus de moyens? Quels risques les USA ne veulent-ils pas prendre ?
Mr KABA: pouvez-vous nous assurer que cet engagement  ne risque pas de provoquer des représailles de leur organisation d’origine  ou de leurs frères d’armes ? S’ils n’étaient  pas jugés, quelle procédure allez-vous adopter ? Est-ce que ce nombre n’est pas un test ?
Vos réponses pourraient nous dispenser de nous adresser par lettre ouverte au Président de la République et aux députés.

Papa Saer GUEYE (photo)
Citoyen Sénégalais

2 Comments

  1. Toutes vos craintes et interrogations sont fondées et légitimes mais que faire quand on a un Président qui a comme seul et unique objectif la joie des Maîtres. N’as -tu pas vu comment aussitôt la presse a mis comme titre que les États-Unis ne se soucient pas de Karim et félicite même Macky ou encore Wade en colère se sent lâcher par les États-Unis etc….
    Macky n’a que les titres de presse pour survivre, c’est cela son repas quotidien sans lequel il ne lui restera que ses yeux pour pleurer impuissant devant sa illégitimité et le rupture de contrat avec son peuple.
    S’il y a besoin de vendre ce pays ou de sacrifier notre quiétude, il le fera car il est ivre de pouvoir.
    C’est triste ce que nous sommes entrain de vivre et tout le peuple est complice s’il n y a pas d’autres facteurs qui nous dépassent qui sont en jeu. Aucune résistance n’est notée et tout le monde fait le brave au moment où ce pays est entrain de prendre une pente qui lui sera difficile de remonter.

  2. PAPE SAER GUEYE , NE NOUS FAITES PAS PARLER ATTENTION ATTENTION LES SENEGALAIS DE L’EXTERIEURS NE SONT PAS CONTENTS DE VOUS ET DONT LA MANIERE VOUS AVEZ GERE LES CHOSES .

Les commentaires sont fermés.