Abdoulaye Wilane, porte-parole du PS: «Que les acteurs politiques fassent un effort d’oubli de soi même et de leur petit personne»

« Les prédispositions, la volonté sincère de dialoguer, de formaliser ce dialogue, n’exclut en rien l’impérieux devoir que le président de la République et son gouvernement ont de formaliser tout ce qui procède du processus de révision de la Constitution. Autant, il doit continuer de manière pédagogique et avec humilité, à se faire comprendre pour que tous ceux qui peuvent y contribuer l’aident à dialoguer avec la classe politique de manière formelle, autant il doit formaliser tout ce qui doit l’être dans la construction, l’élaboration, la mise en forme et la mise en cohérence du projet portant projet révision de la constitution. De la même manière, son gouvernement doit travailler comme si de rien n’était et que le rendez-vous électoral et les étapes successifs qui doivent être franchis, soient rigoureusement et strictement respectés.

Ce que je souhaite, c’est que les acteurs politiques tous ensemble fassent un effort d’élévation, d’oubli de soi même et de leur petit personne ou de leurs ambitions particulières, sectaires, individuelles et partisanes pour voir le devenir du Sénégal à partir du présent. Je ne vois rien de mal. Le président, au delà de sa responsabilité de gouvernance, a une responsabilité pédagogique pour préserver la paix et la cohésion au Sénégal, mais également apaiser les esprits et élucider les débats.

Aujourd’hui et en direction du 20 mars, pour nous les contemporains, il s’agit de choisir pour le futur et l’avenir dès maintenant à partir des enseignements de nos équipes. J’encourage le gouvernement à faire ce qu’il doit faire. Je félicite le président de la République pour son courage politique, sa lucidité et la sérénité dont il fait montre. »

Sud Quotidien