Yankhoba Seydi, membre coordonnateur du Saes Dakar : «Le dépôt des cahiers de doléances est un rituel insensé»

Le coordonnateur du Syndicat autonome des enseignants du supérieur (Saes) au niveau de Dakar ne voit pas la portée de présenter des cahiers de doléances au président de la République. Chaque année, renseigne Yankhoba Seydi (photo), ils les déposent et ils s’amoncèlent sur la table du gouvernement. Sur les connes du journal «Sud quotidien», l’universitaire s’étale sa déception. Il dit : «C’est juste une tradition qui ne produit rien du tout ! Beaucoup de syndicats sont en grève. Les centrales déposent des cahiers. Qu’est-ce qu’on en fait ? Ce n’est pas généralement suivi d’effets. Il ne se passe rien. C’est, à limite, un rituel insensé.»