Yankhoba Seydi du SAES : «Macky est en train d’enflammer une situation déjà délétère»

Dans son discours, le chef de l’Etat avait recommandé aux enseignants de mettre en avant la «fibre patriotique» pour un climat social stable dans le milieu éducatif. Et il avait également invite les enseignants à «être patriotes».Coordonnateur Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) au niveau de Dakar, Yankhoba Seydi déverse sa déception dans les colonnes de «Sud quotidien»

« C’est une sortie malencontreuse. J’estime que le président doit motiver les travailleurs lors des fêtes de 1er mai. Il faut les encourager et les remercier. Il profite de cette occasion pour leur dire qu’ils ne sont pas des patriotes. Il est en train d’enflammer une situation déjà délétère. Il a raté son discours. Ce n’est pas le discours que les enseignants et les autres travailleurs attendaient en ce jour solennel. Qui est plus patriote que les enseignants qui travaillent dans des conditions difficiles. On sait que les enseignants sont les moins bien traités dans ce pays. Dans nos universités, les gens travaillent du 1er janvier au 31 décembre et du lundi au samedi jusqu’à 22 heures. A cela s’ajoute le nombre extrêmement élevé d’étudiants face à un nombre faible d’enseignants et de salles. Par conséquent, le travail est beaucoup plus difficile. Il fallait les encourager et les féliciter, au lieu de les frustrer. Ce n’était pas nécessaire d’exacerber les grandes frustrations déjà existantes. Le président doit arrêter d’écouter des gens qui ne lui disent pas la vérité. »