Un vigile résiste et les bandit le découpe avec des machettes

Dans la nuit du samedi 7 au dimanche 8 novembre dernier, vers les coups de 2 heures du matin, des individus armés non identifiés ont fait irruption dans le village de Warkhokh, distant de 15 km de la ville de Linguère. Ce, dans le dessein de tenter de dévaliser la pharmacie du poste de santé du village. Ce faisant, les cambrioleurs qui voulaient certainement mettre la main sur la recette journalière du gérant de la pharmacie ont vu leur entreprise se heurter à la détermination du vigile. En effet, Aliou Top, âgé de 50 ans et en charge de la surveillance du centre de santé, a catégoriquement refusé de céder face aux malfaiteurs, malgré leurs armes. Faute de pouvoir en venir à bout, les bandits lui ont finalement fait la fête.
Aliou Top a ainsi reçu plusieurs coups de coupe-coupe et de bâton. Le gardien s’est finalement retrouvé avec la main gauche fracturée. Et ce sont ses cris qui ont alerté les villageois qui ont rallié le poste de santé pour lui prêter main forte. Aussi, sentant que leur plan a avorté avec les populations qui ont rappliqué sur les lieux, les malfaiteurs se sont repliés vers une destination inconnue, avant que les populations ne leur mettent la main dessus. Le vigile a été rapidement évacué à l’hôpital Magatte Lo de Linguère par les habitants de Warkhokh, qui ont aussi informé les gendarmes de ladite ville. Les hommes en bleu ont immédiatement effectué une descente sur les lieux pour procéder à un constat et recueillir des indices. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie pour retrouver ces malfaiteurs qui sont rentrés bredouilles.