Un terrain de 2 ha destiné aux policiers divise la mairie

Les terres abritant le camp de garde de Kolda font polémiques au sein du conseil municipal. En session ordinaire tenue ce mardi, il était question pour l’équipe municipale de se prononcer sur une circulaire du centre des services fiscaux. Cette correspondance adressée au maire, parle de morcellement du camp de garde au bénéfice des policiers admis à la retraite. Ainsi, les conseillers présents à cette rencontre, ont largement échangé sur les tenants et les aboutissants de cette circulaire par rapport à la faisabilité sur le terrain. Et malgré l’exposé du receveur des domaines de Kolda sur cette lancinante question, le conseil municipal a entretenu le flou. Certains conseillers souhaitaient le vote NON, contre ceux du OUI sans que les conséquences de tel ou tel vote ne soient précises. Ainsi un troisième larron s’invite au débat houleux et fait adopter par la majorité,  le report de cette question à une prochaine et autre session. La raison est simple, il faut du temps pour les uns et les autres de mieux pénétrer le dossier dans son fond. Il s’agit là d’un espace de deux hectares dans lesquels se distinguent le domaine de l’Etat et le domaine national supposé appartenir à la mairie. Par ailleurs, les conseillers ont, à l’occasion de cette session, accepté une ambulance offerte à la mairie par Cheikh Diop un fils de la localité, basé en Suède.
ELHADJI MAEL COLY