Un officier français agressé à Mbao : un bandit arrêté, ses deux complices en fuite

Scène insolite que celle qui s’est déroulée hier à petite Mbao. Un capitaine de l’armée française a été agressé, hier vers midi, sur l’intersection menant vers le paisible village de petit Mbao par une bande de voyous. Composée de trois personnes, dans une 4X4 aux couleurs noire et blanche, la bande aurait surpris, selon des témoins, le Capitaine Paolo Christoph, descendu téléphoner non loin de son véhicule. C’est durant ce moment d’inattention que les larcins, descendus de leur véhicule, se sont jetés sur lui pour littéralement l’agresser et le rouer de coups. Alertés par les cris du Français, des passants ont pu intervenir et informer les éléments de la Gendarmerie de la Zone Franche Industrielle de Mbao. Mais avant que les hommes blancs n’arrivent sur les lieux, un des agresseurs avait réussi à démarrer le véhicule de l’officier blanc, suivi par ses complices à bord de leur 4X4. Mais heureusement pour l’officier français, le véhicule fut retrouvé à quelques encablures du lieu de l’agression, avec quelques bosses, certainement victime d’un choc ou d’ennuis mécaniques. Par la suite, l’un des agresseurs, clairement identifié par des témoins, du nom de Massamba Ngom, sera alpagué par les hommes de l’Adjudant Diop, descendus en nombre au domicile de sa mère. Voulant éviter certainement des ennuis à sa génitrice, l’agresseur s’est rendu aux gendarmes. Une enquête est actuellement ouverte pour identifier ses complices et avoir le mobile de leur acte. Aux dernières nouvelles, le Capitaine Christoph se trouverait encore aux soins à l’hôpital Fann.

rewmi