Un marabout demande aux partis d’oublier le référendum et au président, la dissolution de la CREI et la grâce pour Karim Wade

Après  la  proclamation des  résultats du référendum du 20 mars dernier, Serigne Alioune Sall ibn Sokhna Safiétou Sy fille de Sidy Ahmed Sy Malick, fils ainé  de Seydi Elhadji Malick Sy, responsable  moral des dahiras de Moutahabina filahi, a tenu à attirer l’attention des différents partis : « Le référendum est derrière nous et c’est regrettable pour la prolongation ». Et pour le bon déroulement des programmes de développement du gouvernement, le guide religieux d’appeler à la vigilance face au terrorisme. « Le Sénégal a plus besoin de consolider les acquis démocratiques, de se concerter pour un dialogue social pour apaiser et régler les problèmes idoines liés à certaines revendications. Ce pays a besoin d’attirer les investissements pour la prospérité économique et sociale et faire face dans toutes les couches de la société au terrorisme », dit-il.

D’après le  responsable  moral des  dahiras de  Moutahabina  filahi , « à ce titre, la Crei tant contestée devra être dissoute pour ne pas amener dans le futur des règlements de compte et de situations qui peuvent bien avoir lieu et qui ne profiteront à personne. La nouvelle configuration politique mérite de secouer le cocotier pour barrer la route aux fossoyeurs de la nation, arrêter la poursuite des biens mal acquis et la grâce présidentielle pour Karim, et consorts ». A l’en croire, « le Sénégal sortira vainqueur de cette situation en réussissant à apaiser les esprits, éviter les dérapages verbaux, les dénigrements et les simulations et éviter toutes sortes de manœuvres de déstabilisation ».

1 Comment

  1. Une vraie republique bananiere ce Senegal. Aucune rigueur ni dans la marche de la justice, ni des orientations vers kes vraies.priorites d,un president paresseux et poltron devant surtout ces ivrogues de marabouts.

Les commentaires sont fermés.