Un étudiant écrit à Wally Seck : « Nous ne sommes pas d’accord avec votre nouveau look, sur les sacs à main… »

LE CRI DU CŒUR
LETTRE OUVERTE A WALLY BALLAGO SECK
Cher Artiste,
Je viens auprès de votre personnalité solliciter une demande d’attention à la nouvelle situation de nos mœurs sociétales. Avant tout nous tenons à vous féliciter pour la réussite précoce de votre carrière musicale et vos divers événements scéniques à hautes factures ; que vous offrez les sénégalais en particuliers. Nous tenons donc à vous rappeler que vous êtes un phénomène de notre société. Néanmoins on ne serait jamais d’accords sur les sacs à mains : votre nouveau look. Car notre pays avait de bonnes habitudes qui faisaient sa valeur. Vous avez donc l’obligation d’être cohérent avec vous-même. N’est-ce pas vous qui avez donné des bourses à plusieurs étudiants pour faciliter leur formation ? Donc vous ne pouvez pas prêcher en synchrone pour le faux et le vrai. On vous rappelle que l’avenir d’un pays c’est la jeunesse mais pas n’importe quelle jeunesse ; c’est une jeunesse soucieuse des problèmes de sa société, une jeunesse éveillée et bien éduquée.
Et comme vous êtes un homme de grande voix, votre responsabilité demeure de divertir mais aussi d’éveiller la population ; la guider vers le droit chemin.
Ce dysfonctionnement vestimentaire pourrait être une tâche d’huile dans votre carrière car c’est une erreur historique qui pourrait se payer cash.
Monsieur Wally Seck sachez que nous ne parlons pas par mépris envers votre personne. Mais parce que l’amour en son pays renforce sa foi. Et notre Sénégal va de jour en jour à la débauche. Nous parcourons votre discographie au quotidien, et c’est vous qui nous avez dit que l’album « XEL » montre votre maturité. Alors apportez nous cette dernière dans la résolution de nos problèmes de mœurs. Certes nous n’avons ni la Vertu, ni la piété ; mais on voulait juste réveiller la prise de conscience collective de la jeunesse de notre cher pays. On vous respecte vraiment car vous avez apporté une pierre à l’édifice musical du Sénégal. Que votre grande première à Bercy soit une réussite totale comme celle de l’éternel Youssou Ndour. Et que Papa Thione obtienne la liberté pour vous propulser d’avantage vers l’élite musicale.

Babacar Gueye
Etudiant en L2 BCGS à l’UCAD

1 Comment

  1. Je pense qu’il faut oser appeler un chat par son nom.
    En effet, je ne peux pas affirmer qu’il est GAY mais il a un comportement de « GORJIGENE » tant avec ses geste, sa manière de s’habiller, de danser en somme TOUT de lui rend suspect…
    Toutefois j’en veux plus aux parents qui laissent leurs enfants imitaient une telle personne.c’est triste et désolant mais « LICI KANAM RAWOUL BEUT.. »

Les commentaires sont fermés.