Un deuxième taximan arrêté dans l’affaire de la passerelle

Après Ousseynou Diop qui a été jugé ce jeudi, un autre chauffeur de taxi, qui a emprunté la passerelle piétonne située à Cambérène le 9 août dernier, a été placé hier en garde à vue à la Sûreté urbaine. Abdourahmane Coly sera déféré ce matin.
La traque des chauffeurs indisciplinés continue. Le taximan Abdourahmane Coly, qui avait également emprunté la passerelle piétonne de Cambérène, a été arrêté hier par la police de la circulation qui l’a placé en garde à vue au commissariat central de Dakar. Il sera déféré au Parquet ce matin et risque d’être probablement placé sous mandat de dépôt pour actes d’incivisme, circulation sur une voie piétonne et dégradation de biens appartenant à l’Etat.
Ousseynou Diop, qui a été jugé vendredi par le Tribunal des flagrants délits de Dakar, était inculpé pour les délits suscités. Le Parquet, qui a requis 2 ans dont 6 mois ferme, veut frapper fort pour éviter la multiplication de ces comportements. Il sera édifié sur son sort le 3 septembre.
L’arrestation de Coly donne davantage de crédit à la promesse du gouvernement de sévir contre les taximen et particuliers qui avaient emprunté la passerelle piétonne située à hauteur du rondpoint de Cambérène.
Dans un communiqué publié après la publication des images sur les réseaux sociaux, le ministère des Infrastructures, du Transport terrestre et du Désenclavement avait annoncé une batterie de sanctions à l’endroit de tous les chauffeurs indisciplinés.
Le ministère avait engagé une procédure de retrait du livret de conducteur de ces chauffeurs de taxi, conformément à l’art. 21 du décret 67-149 du 10 février 1967… La traque se poursuit.