Trafic de véhicules de luxe: 8 personnes arrêtées dont un « Koba » de Wally Seck

Huit personnes sont en garde à vue à la Dic dans le cadre d’une enquête internationale sur des véhicules qui a débuté à Paris. Des sources françaises de Libération renseignent que tout a commencé lorsque Interpol, via son bureau parisien, a reçu un informatif faisant état d’un vaste trafic de véhicules de luxe volés à Paris et qui étaient ensuite mis en transit à Dakar avant d’être revendus à Bamako, au Mali. La Police des polices a pu ainsi remonter à la base de la filière.

A en croire le journal de Cheikh Mbacké Guissé, une fois le site de départ dans la police, les enquêteurs ont installé une balise dans un des véhicules pour être sûrs qu’ils allaient être acheminés dans la capitale sénégalaise. Le dispositif de suivi fait, l’information s’est révélée en béton puisque Interpol a tracé un des bolides de Paris à Dakar. C’est ainsi que la Police judiciaire sénégalaise a été mise sur le coup avant que son chef, le commissaire Seydou Bocar Yague, place la Dic sur les traces des trafiquants.

Le quotidien renseigne que la surveillance mise en place a permis aux enquêteurs de remonter jusqu’à une villa huppée sise à Sacré-Cœur Pyrotechnie. En fait, la résidence accueillait toutes les voitures comme l’ont remarqué les éléments de la Dic. En effectuant une perquisition sur les lieux, ils ont pu saisir des véhicules de luxe dont 5 Range Rover dernier cri ainsi que des Kia T-Max.

Cueilli, le gardien des lieux a balancé son patron, un Franco-malien, qui a été intercepté après une souricière. Il balance tour à tour tous les membres du réseau ainsi que les intermédiaires chargés d’amener la « marchandise » au Mali ou elle était vendue à vil prix.

Plusieurs Franco-maliens figurent sur la liste des personnes arrêtées mais aussi des jet-setters de chez nous à l’instar de Massamba Coki qui dégainait des millions lors des soirées de Wally Ballago Seck.