Tapha insulte encore…Les chefs religieux qui votent NON sont des faux marabouts, des Daesh et Boko Haram

Le président du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar Moustapha Diakhaté s’adonne à son jeu favori de trucider les contempteurs du régime via ses fameux communiqués. Cette fois-ci, il s’en prend aux « faux chefs religieux du courant du ‘Non’ qui veulent plonger le Sénégal dans le chaos ». Selon le responsable apériste, ces derniers font montre d' »un inadmissible manque de respect envers les guides spirituels musulmans et les populations de notre pays ». Il estime que cette « frange de ‘faux chefs religieux’ du courant du ‘Non’ ment lorsqu’elle dit que la révision constitutionnelle ouvre la voie à la légalisation de l’homosexualité et à l’autorisation par Président de la République de toute construction de Mosquée au Sénégal ».

Manifestement, ajoute-t-il: « Nous avons affaire à des Daesh et Boko Haram encagoulés, sans morale ni éthique républicaines, donc dangereux pour le Sénégal ». Pour la gouverne de l’opinion, Moustapha Diakhaté souligne que « contrairement à leurs abjectes allégations, la révision constitutionnelle n’est porteuse d’aucun de ces mensonges. C’est une révision qui vise à renforcer la République, moderniser le régime politique et approfondir la démocratie et l’Etat de droit ». Pour cette raison, pour le Sénégal, sa démocratie et sa République, le prési du groupe Bby « invite solennellement les vrais républicains de la Coalition du ‘Non’ à dénoncer publiquement la propagande des fanatiques casseurs de la République ».