Tamba, le front du « NON » est né et regroupe Le PDS, Rewmi, et « And Dolél Khalifa Sall » (ADK)

La polémique autour du référendum en 15 points proposé par le chef de l’Etat le Président Macky Sall continue de plus belle dans tous les états major politiques de la région. Pour contrecarré la volonté du président du parti présidentiel l’APR, des partis d’opposition et mouvements politiques, ADK « And Dolél Khalifa Sall », le Parti Démocratique Sénégalais(PDS), le Rewmi ainsi que d’autres sensibilités se sont réunis au domicile de Lassana Kanté coordonnateur régional du mouvement ADK pour des stratégies de lutte contre le référendum. A en croire Lassana Kanté le front du « NON », a été installé ce mercredi 2 mars 2016 avec tous les partis politiques d’opposition ainsi que la société civile. Pour les camarades de Kanté, il s’agit de brandir l’arme du « NON ». Puisse que l’APR dit qu’à Tambacounda il n’y a pas d’opposition, « aujourd’hui les choses sont claires, nous avons pris la décision de voter et de faire voter un « NON » massif pendant ce référendum du 20 mars 2016. Pour le coordonnateur d’ADK, « si nous boycottons, cela signifie que nous sommes pour le « OUI », et donc unanimement, « nous avons pris la ferme décision de voter contre ce projet de loi pour que le Sénégal ne soit pas dans la dérive». « C’est lui qui a dit partout qu’il ne fera que 5 ans. A notre grande surprise, il fait du « wax waxeet » plus grave que celui du pape du sopi. Les frondeurs disent ne pas attendre que la campagne démarre pour sillonner toute la région et porter le combat du « NON » massif. Le front soutient que l’APR et ses alliés sont en campagne depuis leur « wax warét ». « Nous sommes en campagne comme eux. Et « Incha Allah, le « NON » va triompher dans la région de Tambacounda. « Tamba a déjà dit NON », dixit Mamadou Bâ Secrétaire Général de l’UJTL. Car tous ceux qui sont contre ce projet se sont mobilisés pour que le « OUI » ne l’emporte pas. D’ailleurs des supports de communication pour un « NON » massif sont déjà confectionnés. Pour le front, les apéristes et leurs alliés verront du feu au soir du 20 mars. « Depuis un moment, les services de l’Etat ne fonctionnent plus à cause de ce référendum.» regrette le SG de l’UJTL de Tambacounda avant de conclure «Incha Allah, le NON va triompher dans la région».
Sadio SOUMARE à Tamba pour xibaaru.com

1 Comment

  1. LE REDICULE NE TUE PAS ,SI LEUR MENTOR VOULAIT DES MANDATS SANS LIMITE 1998 .

Les commentaires sont fermés.