Tabaski : L’imam de Badiouré parle émergence en Casamance et invite l’état à faire plus de routes

A l’occasion de la prière de Tabaski, l’imam du village de Badiouré et président de l’association des imams de la commune de Tenghori a abordé un sujet qui tient à cœur les populations de la Casamance et celles du département de Bignona en particulier. Il s’agit des contraintes au développement du sud. Mais l’imam El Hadji Bacary Sané est convaincu que le département peut atteindre tous les objectifs en matière d’émergence mais cela passe incontestablement par une condition. Pour lui, tant que l’état ne fait pas plus d’efforts dans le domaine des infrastructures, tous les pronostics seront déjoués . C’est pourquoi, il interpelle l’état en commençant par le sous-préfet de Tenghori jusqu’au chef de l’état en passant par le Préfet de Bignona et le gouverneur de Ziguinchor. « Nous n’avons aucune bonne route en dehors de la route nationale, la transgambienne et la RN5… comment veut-on que nous développions dans ses conditions, nous produisons beaucoup mais notre production pourrit entre nos mais faute de preneur car personne ne peut accéder dans certains villages… d’ici peu, même les motos diakarta ne pourront plus circuler… », a tonné l’imam.

 

L.BADIANE pour xibaaru.com