Saa Kadior frappe encore…Macky a peur de Karim, Idy en est jaloux et Mimi Touré le hait

Premières impressions sur la libération de Karim

L’interprétation est souvent liée à la falsification, à la calomnie et la mauvaise foi des personnes.

La libération de Karim ne pouvait que suivre cette logique digne de l’humain. Toutefois, il y a des fantaisistes qui frisent le ridicule ou c’est le destin de Karim qui est intrinsèquement lié aux calomnies pour le fortifier davantage.

Cet Etat vandale et répressif depuis 2012 a cru que sa survie était liée à la condamnation du fils de Wade pour exulter, bander les muscles et montrer ou démontrer aux gens qui ne font que suivre le regard des autres qu’il était capable de mettre en prison un fils de Président et ainsi respecter la promesse faite aux grandes puissance qui lui a valu d’être Président.

Cependant le Président, pris par l’euphorie du pouvoir, entouré par des affamés sevrés pendant 12 ans a cru en eux et a mis son pied dans le trou avec tout ce qui s’en est suivi après avoir réactivé la CREI jusqu’à la condamnation de Karim. Une mascarade inintelligente basée sur une simple et insuffisante bourrage des organes de presse corrompue pour essayer de crucifier Karim. Toutefois Dieu peut là où le commun des mortels l’attend le moins faire bénir ce que l’humain a essayé de ternir…

Ainsi, condamner injustement, Karim voit son indice de popularité augmenter de jour en jour et le renversement de la charge de la preuve devient un renversement de l’amour qui passe de l’accusateur à l’accusé.

Injustement condamné, Karim est ainsi injustement libéré et comme si cela ne suffisait pas, l’Etat essaie même d’en tirer des avantages évoquant comme par miracle un Macky devenu du jour au lendemain un « humaniste » mais on né humaniste on ne le devient pas. IDY qui ne cherche qu’à vivre ou mieux survivre en exploitant les circonstances du moment nous invente un DEAL comme d’ailleurs il l’avait fait en créant la formule de la dévolution monarchique.

Ce qui me réjouit et réconforte tous les sympathisants de Karim est qu’il est parti avec la bénédiction du Khalife General des mourides qui a envoyé son fils prier pour lui avant son départ et par conséquent entendre dire qu’il devait aller à Touba avant de partir montre combien ses détracteurs sont en mal d’idée.

Pour terminer, je répéterais ce que je disais à Karim quand il était encore en prison :

Nous t’attendrons le temps qu’il faut, quand il fera chaud ou froid, dans la foret ou la montagne, la nuit et le jour, que tu sois au Qatar ou en Chine parce que nous sommes sûr que le Président a peur de vous, le nain SECK est jaloux de vous, Mimi Touré est dévorée par la haine et j’en passe tout simplement parce que :

Votre courage les désarme, votre lucidité les décourage, votre foi les rend fou, votre popularité les handicape et votre tête ? Ils s’en rêvent….

saa kadior