Revoilà l’ancien procureur de la CREI…Alioune Ndao à la Chambre criminelle

L’ouverture, hier, de la Chambre criminelle d’Appel à Dakar a été l’occasion pour l’avocat général, Alioune Ndao (l’ancien procureur de la CREI), de déplorer l’application timide de la réforme de 2014. A l’en croire, cette réforme devait favoriser la multiplication des Tribunaux de grande instance (Tgi). Ce qui n’est pas le cas. D’autant que pour se procurer un casier judiciaire, les justiciables parcourent des centaines de kilomètres et ce n’est pas toujours évident d’avoir l’argent du transport. Il considère que l’application effective de la réforme va rapprocher la justice des justiciables. De plus, elle permettra de lutter contre les longues détentions préventives. Un avis partagé par le représentant du bâtonnier, mais également par le président de la Chambre criminelle d’Appel, Amath Diouf. Pour ce dernier, les réformes entreprises riment avec la modernisation de la Justice. Une modernisation qui permettra à la Justice de sortir de la lenteur et d’être plus souple, sans pour autant être une justice expéditive, a indiqué M. Diouf.