Remplacement de Ousmane Ngom…Aliou Sow « insensible à la pression » persiste et signe

Aliou Sow tient vaille que vaille à remplacer, Me Ousmane Ngom à l’assemblée nationale. L’ancien ministre a indiqué que c’est suite la pression que ses ennemies exercent sur lui, qu’il a pris la décision d’occuper le poste. « Au départ,  je ne voulais pas occuper ce   poste,   mais la base de pressions venant de trois de mes pires ennemies, j’ai décidé d’occuper le poste sans état d’âme »  a justifié Aliou Sow dans   les colonnes de ‘L’As’ sans cité   ses ennemis.  « Je suis insensible à  cette pression-là. Ce qui   m’intéresse, c’est de défendre la population » a-t-il ajouté. L’ancien ministre qui s’exprimait en marge d’un forme sur la bonne gouvernance organisé par le ministère de la bonne gouvernance, à l’occasion de la foire de Kaolack,  dit ne pas avoir de leçon d’éthique à recevoir de personne. «Je n’ai aucun leçon de   morale, d’éthique à  recevoir de personne. On  ne  m’a jamais accusé de détournement de deniers publics, d’enrichissement illicite. L’éthique c’est de  retourner à son terroir, en renonçant à son salaire, en aidant la  population à un mieux-être »  a enseigné le maître de conférences à  la Faculté des lettres en sciences humaines (Flsh) de   l’Ucad, à  ceux qui pose un problème d’éthique.