Remaniement en Côte D’Ivoire : Kofi Diby fait les frais de l’affaire Soro

En Côte d’Ivoire, la composition du nouveau gouvernement en Côte d’Ivoire vient d’être rendue publique. Cette composition de la nouvelle équipe du Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, reconduit dans ses fonctions était très attendue, mais finalement il n’y a pas de gros changement.
Pas d’immenses surprises dans cette nouvelle équipe, si ce n’est un gouvernement élargi à 36 postes, ils étaient 31 dans l’ancien gouvernement, et une équipe féminisée puisque l’on compte 9 femmes titulaires de portefeuille de ministre, là où elles étaient 5 précédemment. A noter aussi la nomination de 7 ministres délégués auprès de la présidence.
Parmi les changements notables signalons les départs du gouvernement de Charles Diby Koffi, ministre des Affaires étrangères et Gnénéma Mamadou Coulibaly, ministre de la Justice. Deux postes qui étaient en première ligne lors des démêlés judiciaires, le mois dernier, entre la juge française Sabine Khéris et le président de l’Assemblée nationale ivoirien Guillaume Soro. Une affaire qui avait suscité un grand émoi à Abidjan. Charles Diby Koffi et Gnénéma Mamadou Coulibaly sont donc respectivement remplacés par Albert Mabri Toikeusse, qui quitte le ministère du Plan et Développement et Sassan Kambiré, un magistrat qui devient lui, garde des Sceaux.
Parmi les ministres femmes, les cinq de l’ancien gouvernement Kablan Duncan restent en place et l’on notera entre autres l’arrivée de madame Ramata Ly Bakayoko. L’actuelle présidente de l’université de Cocody à Abidjan, un campus qui connaît de sérieux dysfonctionnements actuellement, sera donc aux premières loges pour tenter de résoudre, de régler, les problèmes récurrents de grèves et de manque d’équipements du campus. Dans la suite des nominations, on remarque le départ de Paul Koffi Koffi à l’Enseignement technique. Il laisse sa place de ministre de la Défense à Alain Richard Donwahi.