Référendum : « Pas de reformes significatives sans une large concertation nationale » selon l’UNP

Après le volte-face du Président Macky Sall, ce qui devait arriver arriva : une vague d’indignations sans précédent dans l’opinion publique nationale.
Face à une situation qui ne manquera pas de renforcer la fracture entre les Sénégalais, il est urgent que le Président de la République sache raison garder. L’organisation d’un référendum le 20 mars 2016 n’est ni appropriée, ni souhaitable, encore moins démocratiquement réalisable.
Les ressources qui devraient être consacrées à cette consultation pourraient permettre la création d’au moins 3000 emplois directs et durables en milieu rural.

L’Union Nationale Patriotique en appelle au sens du dépassement des uns et des autres afin que s’instaure, sans délai, un Dialogue sincère, dénué de toutes arrières pensées ou autres ruses politiciennes, autour des réformes institutionnelles.
Le Président de la République, seul responsable de la situation actuelle, en sa qualité de Président de tous les Sénégalais, et unique source de cette polémique pour être revenu sur un engagement personnel maintes fois renouvelé, doit trouver les voies et moyens pour que la sérénité revienne dans l’espace politique national.

Pour nous, à l’UNP, il ne saurait y avoir de confusion possible : toute modification faite dans la précipitation serait une grave erreur.
Dans le cas, où, malgré, notre souhait de voir reporter le referendum pour créer les conditions d’un dialogue sincère entre pouvoir, société civile et opposition, le Chef de l’Etat persistait dans son entêtement, notre parti qui s’est retrouvé avec la société civile, au sein du front Ñaani Bañ Na, continuera de mobiliser toutes ses ressources pour dire avec la dernière énergie : « NON » à une proposition de réformes institutionnelles qui n’aura pas été largement discutée.
Fait à Dakar le 27 février 2016
Moctar Sourang

Président UNP

1 Comment

  1. MON CHER MOCTAR SOURANG ,NOUS PARTAGEONS UN BANC D’ECOLE DANS LES ANNEES 74,JE VOUS DEMANDE DE NE PAS SUIVRE LE FRONTQUI A UNIQUEMENT DES INTERETS PERSONNELS ET DES CONTENTIEUX CONTRE LE PRESIDENT PARCEQUE VOUS CONNAISSIEZ QU’EST CE QUE CA VEUT DIRE INSTITUTION ET SON RESPECT .
    CONSEIL D’UN AMI

Les commentaires sont fermés.