Qui s’obstine à vouloir intoxiquer l’opinion musulmane, avec tant de maladresse ? La preuve en vidéo…

VICTIMES DE LA BOUSCULADE DE LA MECQUE «RAMASSÉES AU BULLDOZER» :
* Mame Mactar Guèye, Vice-président de Jamra *

Après la sanglante tragédie, survenue jeudi 24 septembre dernier, à une étape importante du Pèlerinage, des sites occidentaux, particulièrement «wikistrike.com» et «nouvelordremondial.cc» semblent toujours se délecter de la publication sur leur portail d’une photo de l’esplanade dédié à «Ramy-al-Jamra» (la lapidation symbolique de Satan), montrant un bulldozer qui serait en train de ramasser des cadavres de la bousculade meurtrière. Le plus sidérant est que les articles d’accompagnement – truffés d’amalgames sur la politique intérieur du pays d’accueil – soutiennent cette thèse saugrenue avec une si déconcertante assurance que de nombreux internautes sont tombés, de bonne foi, dans le panneau, non sans avoir «partagé» la photo incriminée, qui fut reprise à profusion dans les réseaux sociaux, dans un même haro d’indignation.
Il ne viendrait assurément à personne l’idée de dédouaner le pays organisateur multiséculaire du Pèlerinage, l’Arabie Saoudite, qui aura indubitablement péché par une négligence technique coupable, déplorée sous tous les cieux, particulièrement dans les pays de la Oumma islamique, où le summum de la protestation aura été atteint par l’Iran, dont 230 nationaux y ont laissé leurs vies. Mais pourquoi diable, sous prétexte de partager la douleur de la Oumma islamique, s’obstine-t-on à jeter de l’huile, au point de monter de toutes pièces une saillante contre-vérité, dans l’intention manifeste de semer la zizanie dans les esprits !
Un crime n’étant jamais parfait, les auteurs de cette manœuvre d’intoxication auront, dans leur excès de zèle, lamentablement «trébuché » sur deux flagrantes évidences:
1. Ceux qui se sont donné la peine de «zoomer» l’image de propagande auront aisément pu se rendre compte que la pelle du bulldozer ne contient aucun corps humain, mais plutôt des détritus, comme il y en a toujours à la pelle après un événement aussi important, occasionnant la convergence de centaines de milliers d’individus sur un même site;
2. Tout le monde sait qu’après la bousculade meurtrière de 2005 (qui avait fait 251 victimes) l’Arabie Saoudite avait décidé d’entamer une série de travaux d’agrandissement des infrastructures, pour améliorer la mobilité des pèlerins. De nouveaux ponts furent construits sur plusieurs niveaux, dont le 5e étage fut achevé en 2009 ; pendant que la finition des toitures et la consolidation des piliers furent achevées en 2010. C’est justement à l’occasion de ces grands chantiers que la stèle (bien visible sur la photo des propagandistes) avait complétement disparu du paysage de Mîna ! En effet, le nombre de pèlerins s’agglutinant autour de cette stèle pour accomplir la «Ramy-al-Jamra» ne cessant de croitre à chaque édition, il était fréquent, lors de l’acte de lapidation, que des pèlerins manquassent la cible (étroite), pour blesser involontairement des pèlerins situés du côté opposé (voir photo de l’ancienne stèle). Aussi, pour mieux sécuriser les pèlerins, les autorités saoudiennes décidèrent de substituer cette stèle par un muret ovale (voir photo actuelle), permettant ainsi aux pèlerins de disposer d’une plus large surface de lapidation, tout en favorisant à un plus grand nombre de pèlerins de pouvoir, en toute sécurité, se regrouper tout autour. Cette nouvelle configuration a l’avantage supplémentaire de faire tomber toutes les pierres jetées par les pèlerins au même endroit, facilitant ainsi leur ramassage post-pèlerinage.
Autrement dit, dans leur précipitation à colporter leur «information» malsaine, les propagandistes ont mis une photo comportant l’ancienne stèle, datant d’avant les travaux de 2005 ! Et qui avait été, à cette occasion, démantelée et remplacée par un large muret ovale – qu’il est loisible à quiconque de voir dans toutes les photographies récentes ou reportages télévisuels du pèlerinage actuel.
Qui cherche donc à manipuler qui, et à quelles fins ? Tout porte à croire que cette regrettable tragédie du Pèlerinage 2015 est apparue comme une aubaine, pour certaines obédiences obscures, pour semer la zizanie dans les rangs de la Oumma islamique, qui ne cesse d’enregistrer depuis quelques années une croissance exponentielle! Qui devrait inciter à la vigilance et à la lucidité !
Mame Mactar Guèye
Vice-président de Jamra
mamemactar@yahoo.fr

1 Comment

  1. Merci, Mame Mactar. Merci, d’autant plus que depuis deux jours, je préparais un texte sur la même image. Je me contente juste de donner ici, quelques voies et moyens d’arriver aux conclusions que vous avez tirées.
    Effectivement il n’y a aucun cadavre dans la pelle du bulldozer à gauche de l’image, comme il n’y a aucun cadavre visible dans le camion où les pelles déchargent les détritus. Et surtout notez que dans le camion il y a un homme qui se tient debout (surement sur des cadavres, comme le veut le manipulation).
    Quand des informations sont données avec de pareilles photos, il faut beaucoup prêter attention à la datation.
    Comment retrouver une manipulation en usant de la datation ?
    Ouvrir la page qui donne l’information, clic droit sur l’image et « rechercher cette image sur google ». Vous avez,par exemple, ça:
    tinyurl.com/ndzm7rr
    Puis dans outils de recherche (en haut de page), période, période personnalisée, choisissez vos dates avant la date de l’information. Souvent vous retrouvez que la photo a été recyclée. Souvent google vous donne la même photo avant retouches.
    Pour vérifier si la photo elle même n’est pas retouchée, ou si l’auteur ne tente pas de manipuler le lecteur, clic droit sur la photo et enregistrer l’image sous…pour l’avoir dans votre disque dur. Puis utilisez vos logiciels d’office pour redimensionner l’image, par exemple avec la visionneuse de Microsoft Office.
    Il faut savoir que nous vivons un monde où il y aura de plus en plus de manipulations de ce genre.
    Voici une autre manipulation sur le même drame à la Mecque.
    tinyurl.com/oav7l2a

Les commentaires sont fermés.