Que vaut l’avis du Groupe consultatif ? Un Pays européen suit l’exemple de Macky…Il refuse de libérer un prisonnier

Il faut surtout se poser cette question : « que vaut l’avis du Groupe des experts des Nations Unies ? »

Le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire se voit de plus en plus contesté en Afrique et dans le monde.
Après avoir rendu une décision sur l’affaire Karim Wade suivi d’un refus total des autorités sénégalaises, voici que l’avis du Groupe des Nations Unies rendu dans un pays européen est rejeté par deux pays…Ainsi le Sénégal ne serait pas le seul pays à rejeter les avis recommandés par le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire.
Xibaaru vous donne l’avis rendu par le groupe des Nations Unies et le refus de deux pays européens

Avis rendu par le Groupe des Nations Unies
Après un an et demi d’enquête, le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire a rendu, vendredi 5 février, une décision favorable à Julian Assange, le chef de l’organisation Wikileaks. Les cinq experts de l’Organisation des Nations unies (ONU), qui se sont saisis de l’affaire à la demande de M. Assange et de plusieurs associations de défense des droits de l’homme, ont conclu qu’il est bien victime d’une détention arbitraire depuis juin 2012, date à laquelle il s’est réfugié dans l’ambassade d’Equateur à Londres pour échapper à une extradition vers la Suède. En conséquence, ils affirment qu’il doit retrouver immédiatement sa liberté de mouvement et recevoir des compensations.

Le refus de la Suède
Au cours de son enquête, le groupe de travail de l’ONU avait demandé en 2015 au Royaume-Uni et à la Suède de présenter leurs arguments – ce qu’ils ont fait, reconnaissant ainsi la validité de la procédure. Il a remis son rapport final à la Suède le 22 janvier, deux semaines avant la publication officielle. Dès jeudi, le ministère suédois des affaires étrangères a reconnu que, selon l’ONU, la détention arbitraire était avérée, mais il a annoncé la publication imminente d’une réfutation juridique de cette conclusion.

Le refus de Londres
Londres « rejette catégoriquement » la décision d’un comité de l’Onu qualifiant de « détention arbitraire » le confinement de Julian Assange dans l’ambassade d’Equateur depuis 2012, a indiqué vendredi un porte-parole du gouvernement.

« Cela ne change rien. Nous rejetons catégoriquement l’affirmation selon laquelle Julian Assange est victime d’une détention arbitraire. Le Royaume-Uni a déjà dit clairement aux Nations unies qu’il contesterait formellement l’opinion de ce groupe de travail », a indiqué dans un communiqué ce porte-parole.

Alors que valent vraiment les avis du Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire ?
Penda Sow pour xibaaru.com

2 Comments

  1. J’aime bien le titre de cet article.
    Tous les avis consultatifs sont rejetés partout.
    CA tombe bien: l’avis du conseil constitutionnel qui est consultatif sera aussi rejeté, par le pouvoir n’est ce pas?

Les commentaires sont fermés.